Les Lions du Sénégal et les Bafana-Bafana de l’Afrique du Sud se sont assurés, ce week-end, leur participation à la Coupe d’Afrique des Nations Mali 2002. Ils rejoignent les qualifiés d’office : le Cameroun, tenant du titre, et le Mali, pays organisateur. D’autres équipes comme le Nigeria ou l’Algérie se rapprochent de Bamako.


Les  » Super Eagles  » du Nigeria, dans le groupe 1, se sont vu contraints de partager les points avec la Zambie après un match nul 1 à 1. Les Nigérians, bien que grands favoris, restent à la portée des étonnants malgaches, deuxièmes du groupe. Même si la Namibie est allée s’imposer à Madagascar 2 à 1.

Dans le groupe 2, les Bafana-Bafana on fait feu de tout bois pour réussir à accéder à la phase finale de la CAN.

McCarthy, ouvrant le score pour les Sud-Africains à la 4′, suivi dans le quart d’heure suivant par Phiri et Zuma. Elle peut maintenant se consacrer pleinement aux qualifications pour la Coupe du Monde. Dans l’autre rencontre du groupe, le Liberia s’est imposé face au Congo. Les coéquipiers de George Weah, avec 9 points, ont besoin encore d’une victoire pour accompagner l’Afrique du Sud à Bamako.

On retrouve dans le groupe 3 le Maroc, un des ténors du football africain, qui a pris le dessus sur la Tunisie 2 à 0. Il fait ainsi un grand pas en avant en direction du  » dos du crocodile « , Bamako. Les Lions de l’Atlas profitent du match nul du Kenya face au Gabon, leurs principaux rivaux, un but partout, pour conserver une marge confortable. Le Maroc garde en effet 4 points d’avance sur le Kenya et 5 points sur le Gabon. Ce groupe reste malgré tout indécis, en tout cas pour la deuxième place qualificative.

Le Guingampais Tasfaout, en marquant l’unique but de la rencontre face au Burundi, permet à l’Algérie de Madjer de garder la première place dans le groupe 4. Cette victoire à l’extérieur procure à l’Algérie un total de 8 points, 3 d’avance sur les Burkinabés. Le Burkina Faso a été tenu en échec par l’Angola, qui se retrouve troisième du groupe avec le même nombre de points que son adversaire du jour. La lutte s’annonce chaude dans ce groupe où rien n’est joué.

Des grands qui tremblent

L’exclusion par la FIFA de la Guinée a chamboulé le classement du groupe 5. Le Sénégal profite de sa victoire sur l’Ouganda pour arracher son billet pour Bamako… Le Togo qui jouait contre la Guinée est resté au pays, mais colle aux basques des Lions sénégalais avec seulement un point de moins, et devrait en toute vraisemblance se qualifier lui aussi. Nous devrions assister dans la suite des éliminatoires à un affrontement impitoyable pur la deuxième place.

Le groupe le plus serré et le plus indécis est sans conteste le groupe 6. Le Ghana, le Zimbabwe, le Lesotho et la RD Congo se tiennent à trois points. Mais en remportant une victoire avec trois buts à zéro sur les terres congolaises, le Ghana a pris un ascendant psychologique sur ses adversaires. Le Zimbabwe, en s’imposant au Lesotho, s’est remis en selle pour la course à la qualification.

Dans le groupe 7 enfin, la Libye a freiné l’Egypte dans sa course vers Mali 2002. Les Pharaons n’ont pu répondre aux deux buts libyens, marqués tous deux en deuxième mi-temps. Les Ivoiriens et les Soudanais se sont quittés sur un score vierge. Ce match nul peut être perçu comme une contre performance par les Eléphants, même s’il se jouait à l’extérieur, car ce point est le premier des Soudanais dans la compétition.