Rejoint dans les ultimes secondes du match face au Coton Sport, dimanche, lors de la 6e et dernière journée du groupe A de la Coupe de la CAF, le Real Bamako n’aura pourtant aucun regret à nourrir sur la rencontre (1-1). N’ayant plus leur destin en mains, les Maliens devaient l’emporter et espérer une contre-performance de l’AC Léopards face à l’Asec Mimosas pour atteindre les demi-finales. Les Congolais ayant surclassé les Ivoiriens (4-1), les espoirs des Scorpions se sont vite envolés. Ils ont pourtant cru tenir leur exploit pendant quarante-cinq minutes face à des Camerounais déjà qualifiés. Ali Badra Sylla avait ouvert le score à la 43e tandis que les Cotonniers ont terminé la rencontre à dix après une expulsion intervenue à la 75e. Mais l’infériorité numérique n’a pas empêché les coéquipiers de Daouda Kamilou d’égaliser, par l’intermédiaire de Jean Joseph Kombous au bout du temps additionnel (90e+3). Une égalisation pour du beurre puisque les Camerounais, incapables de gagner l’un de leurs deux derniers matches, sont doublés par l’AC Léopards en tête du groupe A. Ils affronteront Al Ahly en demi-finale. Il y a un an, les Egyptiens les avaient éliminés au même stade de la compétition… en Ligue des champions. Mauvais signe ?