Le Brésilien Pelé s’est dit favorable, lundi, à un arbitrage à cinq, avec deux arbitres supplémentaires derrière les cages, lors de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud qui débute en juin, écrit NouvelObs. Il s’agit pour Pelé qui est membre de la commission des règles de la Fédération internationale de football (Fifa), d’un moyen efficace pour détecter les fautes comme les mains, qui échappent souvent aux arbitres dans le dispositif actuel où officient seulement trois arbitres. Pelé est par contre opposé à l’usage de la vidéo, qui selon lui pourrait stopper le jeu et empêcher ainsi une contre-attaque de l’équipe adverse. La fédération européenne de football (Uefa) expérimente le dispositif d’arbitrage à cinq lors des rencontres de la Ligue Europa, précise NouvelObs.