Dans le cadre de la première journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, l’Algérie s’est largement imposée sur le score sans appel de 4 à 0 face au Rwanda et entame bien sa course pour le rendez-vous brésilien.


(De notre correspondant)

L’équipe nationale algérienne est en phase de rééditer l’exploit et a réussi bien sa première sortie dans la campagne pour être parmi les quatre nations africaines lors du Mondial brésilien. Le onze national qui a croisé, ce samedi au stade Mustapha Tchaker de Blida, le fer avec la formation rwandaise qui reste d’un calibre tout juste moyen, a pris de sérieuses options pour la suite de la compétition après son large succès sur le score de 4-0. Le prochain adversaire dans huit jours sera le Mali, qui est beaucoup redoutable et qui n’a rien perdu de sa verve même si la situation qui prévaut dans le pays peut déconcentrer les Aigles. D’autant plus que pour des raisons de sécurité, ce match sera délocalisé à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Les Fennecs qui sont tombés, il faut le dire, dans un groupe très facile menaient déjà en première période, sur un score de deux buts à zéro avec des réalisations de Feghouli à la 26e, qui a mis à son profit une balle maladroitement dégagée par la défense adverse. Cette réalisation en appellera une autre à la 32e lorsque l’ancien Chélfaoui, en l’occurrence Soudani, a bien orienté dans la direction des filets un ballon centré par Hachoud. En seconde période rien n’a changé dans la stratégie de jeu, orientée vers l’offensive du côté algérien, alors que les visiteurs montraient beaucoup de signes de crispation. Slimani, rentré en jeu à la 57e à la place de Djebbour, reprend victorieusement d’une tête un centre et réussit à prendre à défaut le gardien adverse qui n’a pas montré beaucoup de qualités surtout dans son placement. A dix minutes de la fin Soudani, encore lui, a réussi à mettre un doublé et enfoncer les Rwandais qui ne semblaient pas très enthousiastes pour faire un résultat.