Le procès des quatre militants accusés d’avoir attaqué en janvier 2010 le bus de l’équipe de football du Togo commence ce mercredi à Cabinda rapporte L’Équipe. Lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, la formation togolaise avait été victime d’une fusillade dans l’enclave de Cabinda. Bilan: deux membres de la délégation tués. Le bus avait été mitraillé alors qu’il franchissait la frontière entre le Congo-Brazaville et l’Angola. L’attentat avait été revendiqué par le front de libération de l’enclave de Cabinda (Flec) en lutte pour l’indépendance de ce riche territoire pétrolier.