La mort tragique d’Albert Ebossé, tué par un pavé lancé par un de ses propres supporters, samedi à Tizi Ouzou à l’issue de JSK-USMA (1-2), a suscité de très nombreuses réactions d’horizons très divers. Instances, dirigeants, adversaires. Tous condamnent l’incident et sont abasourdis devant tant de « bêtise humaine ».



 Essaïd Belkalem (international algérien formé à la JSK)

 Mahfoud Kerbadj (président de la LFP, interrogé par Le Buteur) :

« Il s’agit d’un crime. Ce n’est qu’un match de football et on est à la deuxième journée uniquement. Je ne comprends pas pourquoi les gens agissent de la sorte. Je suis vraiment déçu, choqué, triste et même en colère, après ce qui s’est passé. C’était un match de football entre deux grands clubs. La fête était au stade. J’étais présent au stade du 1er Novembre de Tizi- Ouzou où nous avions assisté à un match vraiment plaisant. Je n’ai jamais imaginé que cela pouvait se produire. Vraiment, c’est une catastrophe« .

Réaction de l’USM Alger, adversaire de la JS Kabylie samedi (2-1)

 Zinedine Ferhat (joueur de l’USMA, adversaire d’Ebossé samedi)

 Issa Hayatou (président de la CAF) :

« Le football africain ne saurait être le terreau de quelque phénomène de hooliganisme que ce soit. Nous attendons que des sanctions exemplaires soient prises, car la violence n’a pas sa place dans le football africain en particulier et le sport en général. Nous nous investirons avec la dernière énergie pour éradiquer toute forme de violence ou de comportement antisportif sur les stades du continent. Mes pensées vont d’abord à la famille et aux proches de ce jeune qui n’aspirait qu’à vivre paisiblement sa passion pour le football dont il avait fait son métier, ce qui l’a conduit à émigrer hors de son pays« .

 Rolland Courbis (ex-entraîneur de l’USM Alger, au micro de RMC) :

« Je le connaissais très bien. Il avait été question qu’on le prenne. Il nous avait été proposé. Ça ne s’était pas fait parce qu’on avait choisi un autre joueur. Je le connais très bien. C’était un super mec, adorable. C’était un joueur costaud comme pas possible, un Tarzan, un gars généreux, volontaire, athlétique« .

 Mohamed Raouraoua (président de la Fédération algérienne de football) :

« Ce tragique incident a emporté à la fleur de l’âge un joueur talentueux qui a toujours donné le meilleur de lui-même et qui était appelé à un avenir prometteur. Albert Ebossé était un invité, un hôte du football algérien et il a su, grâce à son engagement, son talent, sa gentillesse et ses qualités humaines éprouvées se faire adopter par les amoureux du beau football. Le Président de la FAF condamne énergiquement l’acte odieux qui a conduit à la perte d’un jeune homme qui n’aspirait qu’à vivre pour le football. Il souhaite que les auteurs de cet acte innommable soient sévèrement punis. »

 Youcef Belaïli (buteur et adversaire d’Albert Ebossé samedi lors de JSK-USMA)



 Ultras Samba Boys (groupe de supporters de la JSK)

 Silver State Ultras (groupe de supporters du Perak FA en Malaise dont Ebossé a porté les couleurs en 2012/13)

Publication by Silver State Ultras.

 Sur le même sujet :

Les faits : décès d’Albert Ebossé, victime de ses propres supporters.

Le portrait du Camerounais : le destin tragique d’Albert Ebossé, fauché en pleine ascension.

Le témoignage d’un coéquipier : « c’était leur joueur préféré mais ils l’ont tué… »