Didier Drogba ne débutera sans doute pas la Coupe du monde avec la Côte d’Ivoire. Mais Sven Goran Eriksson, le sélectionneur suédois des Eléphants, a un plan B: Seydou Doumbia. Le redoutable buteur du championnat suisse a une carte à jouer face au Portugal.


Didier Drogba sur le flanc, c’est lui qui porte les espoirs de tout un peuple. Du haut de ses 6 sélections (1 but), Seydou Doumbia a en effet une belle carte à jouer : selon toute vraisemblance, c’est lui qui mènera l’attaque des Eléphants, le 15 juin, face au Portugal.

Remplacer le capitaine et buteur de la Côte d’Ivoire, une sacrée tâche pour le buteur des Young Boys de Berne. Mais qui ne semble pas l’effrayer. « J’espère réussir à le dépasser un jour en étant ce que je suis, non pas un nouveau Drogba mais Seydou Doumbia », assurait-il il y a peu. Il faut dire qu’avec ses statistiques ahurissantes, l’attaquant de 22 ans a de quoi rouler des mécaniques. Jugez du peu : élu deux fois meilleur joueur du championnat suisse, l’Ivoirien reste sur 54 buts en 80 matches sous les couleurs du BSC. De quoi quitter la Super League la tête haute.

80 matches, 54 buts en Suisse

Ce que Doumbia manque en expérience, il compense en vivacité, en dribbles et en puissance. Pas mal pour un joueur d’1m 78. Des qualités qui en font le successeur désigné de Didier Drogba, du moins dans les yeux de Sven Goran Eriksson. Selon les premières mises en places effectuées par le technicien suédois, c’est bel et bien le futur attaquant du CSKA Moscou qui devra animer le front offensif de la Selefanto face au Portugal de Cristiano Ronaldo.

Avec Salomon Kalou à gauche et Aruna Dindane à droite, Doumbia devra hausser son niveau de jeu pour briller lors de cette première Coupe du monde sur le sol africain. Et être fort mentalement pour remplacer l’immense joueur qu’est Didier Drogba. Les deux pensionnaires de Premier League seront chargés d’aller percuter et de provoquer la défense portugaise avant d’alimenter Doumbia en ballons. Reste plus qu’à marquer. Ce que Doumbia fait de mieux.