Le capitaine de l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire, les Eléphants, l’international Didier Drogba, a présenté et dédicacé ce week- end, à Abidjan, sa première oeuvre autobiographique intitulée C’était pas gagné…


« Avec ce livre, j’ai voulu faire partager à tout le monde ce que j’ai vécu dans ma vie, qui ne s’est pas construite sur une ligne droite, mais « de coups de cœur », « de gueule », « d’éclats de rires, mais aussi de larmes », écrit Didier Drogba.

Et l’auteur de poursuivre : « la vie n’a pas toujours été facile pour moi. J’ai connu des moments difficiles. Je stagnais. Mais je croyais en mon étoile. D’où le titre C’était pas gagné… Si le football s’arrêtait pour moi, je ne serais pas malheureux. Parce que j’ai réalisé mon rêve », a expliqué Didier Drogba lors de la cérémonie de dédicace.

Le gouvernement ivoirien, à travers les ministres des Sports, de la Jeunesse et des Loisirs, Dagobert Banzio, et celui de la Culture et de la Francophonie, Augustin Komoé Kouadio, a félicité Drogba.

« Pour réussir dans la vie, il y a des efforts à faire. Didier Drogba donne l’exemple à tout le monde et particulièrement aux enfants. La Côte d’Ivoire est fière de toi. Parce que tu as apporté beaucoup au pays ». Tels sont les compliments de M. Banzio à l’endroit de Drogba qui s’est lancé aussi dans les actions humanitaires en faveur de l’enfance démunie, par l’entremise de sa fondation qu’il vient de créer.