Le Zamalek et Al Ahly, les rivaux égyptiens, pourraient bien se retrouver au prochain tour de la Coupe d’Egypte, à condition que les deux géants éliminent leurs adversaires respectifs, qui évoluent au second rang national. Mais pour Abou Treika, le meneur de jeu des Diables Rouges, pas question de penser au clash. « Nous devons respecter Nabaroh et ne pas les sous-estimer, a expliqué l’international sur le site officiel du club. Nous prenons les matches les uns après les autres. Il serait illogique de penser à un match hypothétique contre le Zamalek avant même d’avoir battu Nabaroh. Nous devons d’abord passer ce tour et, là, nous penserons au Zamalek s’ils gagnent leur match. »