A 34 ans, alors que sa carrière est proche de la fin, El Hadj Diouf entrevoit le chemin de la reconversion. L’enfant terrible du football sénégalais se verrait bien à la tête de la sélection nationale.


El Hadj Diouf a de la suite dans les idées. Toujours actif sur les terrains malgré ses 34 ans, l’ancien de Liverpool commence à songer à son après-carrière. Exilé dans le championnat malaisien au Sabah FC, l’ancien international sénégalais se verrait bien devenir sélectionneur des Lions de la Teranga. « Un jour, j’aimerais bien être entraîneur de cette équipe. Quand je vois des gens comme Maradona à la tête de leur équipe nationale, ça me fait plaisir, ça donne des idées et du courage pour suivre leur voie« , a-t-il indiqué à Senepeople. « Les gens ne sont peut être pas au courant, mais je suis en train de faire des examens pour devenir entraîneur plus tard. »

Alors que son ancien coéquipiers chez les Lions, Aliou Cissé, est actuellement sélectionneur de l’équipe, l’idole de Saint-Louis se voit emprunter le même chemin et avec à la clé des résultats, alors que le palmarès de la sélection est toujours vierge. « Je suis convaincu que si on me donne cette équipe un jour, je pourrai faire quelque chose de bien, et ce n’est pas parce que j’ai la grosse tête que je dis cela« , précise-t-il, avant de citer son passé auprès des entraîneurs qu’il a pu côtoyer durant sa carrière : « C’est parce que j’ai appris beaucoup de choses aux côtés de grands entraîneurs comme Bruno Metsu, Gerrard Houiller, Sam Allardyce, Roy Keane. »

Reste à savoir si au niveau de la Fédération avec qui il est régulièrement en froid, et de ses membres qu’il n’hésite pas à tacler, cette idée fera un jour son chemin. L’intéressé s’était dernièrement illustré après la débâcle à la CAN 2015, indiquant que la sélection était « sans talent« . Toujours est-il que Diouf ne manque visiblement pas d’idées, puisqu’il avait fait savoir durant l’été qu’il envisageait également une carrière dans la politique, « comme ministre des Sports« , une fois les crampons rangés.

– Lire sur le sujet : El Hadj Diouf le « demi-dieu », les « tocards » de la Fédération sénégalaise et « l’égoïste » Steven Gerrard