« Pour le moment, Chaouchi est préoccupé d’abord par la Coupe du monde et les challenges qui nous attendent. C’est-à-dire la Coupe d’Algérie, le Championnat et la Ligue des Champions. Il est très fort probable qu’il rempile chez nous, s’il ne décroche pas un contrat professionnel, C’est un garçon qui a beaucoup donné à l’ESS et l’on a encore besoin de lui. Je suis très optimiste sur ce point, car les joueurs qui ont endossé le maillot de l’Entente ces dernières saisons ont tous fini chez nous ou à l’étranger. » Ces mots d’Abdelhakim Serrar, le président de l’Entente de Sétif, au quotidien Liberté n’éclairent guère sur l’avenir de son portier, Faouzi Chaouchi. Pour le patron des Aigles Noirs, il semble cependant évident que la suite de l’histoire de son fantasque portier s’écrira à Sétif ou en Europe mais certainement pas chez un concurrent algérien. « Je ne vous le cache pas que je l’aiderai à partir si un club étranger se manifeste d’une manière officielle pour Chaouchi. C’est un joueur exemplaire qui a du talent et de l’avenir. » A noter que le contrat du gardien international expire en juin 2010.