Alors que l’espoir de voir l’équipe d’Ain Fouara se qualifier pour le carré d’as s’émoussait au fil des rencontres, voilà qu’une victoire sur un score sans appel (3-0), arrachée, vendredi soir, face au Dynamos de Harare, change complètement la donne et permet aux Ententistes d’y croire encore dans cette Ligue des Champions.


Le déclic qui manquait à l’équipe de l’Entente de Sétif pour vaincre le signe indien et renouer avec le succès a finalement eu lieu vendredi soir, au stade du 8 mai 45 à la faveur de sa victoire sur un score sans appel face aux zimbabwéens du Dynamos de Harare. Cette précieuse victoire permet ainsi aux camarades de Farouk Belkaid de s’éloigner de sa place de lanterne rouge qu’elle occupait depuis le début de la compétition.

La passion s’emparait donc, vendredi soir, du stade du 8 mai 45 où des milliers de fans entretenaient encore l’espoir de voir leur équipe l’emporter sur son adversaire du jour, loin d’être venu en victime expiratoire. Chose due, chose faite. C’était dans pareil climat que les Ententistes ont entamé la première partie d’une rencontre qu’il fallait gagner coûte que coûte.

Les locaux, dos au mur, ont entamé la partie tambour battant, acculant leurs vis-à-vis qui ont commis beaucoup d’erreurs, notamment en défense ,un compartiment qui constitue le point faible des Zimbabwéens, pourtant accrocheurs à souhait. Les deux buts de Feham Bouazza en première période, un coup franc et un tir en pleine lucarne, ont permis à ses camarades d’asseoir leur domination en seconde période marquée par la montée en attaque des visiteurs mais sans résultat significatif.

Les dix dernières minutes ont été décisives pour les deux protagonistes qui s’étaient engagés dans une bataille sans merci pour la possession du ballon. Las, le dernier mot est revenu aux Ententistes qui ont corsé l’addition par l’entremise de Ghazali qui a porté le score à 3 buts à 0 et s’éloigne de la place de lanterne rouge. En attendant, la rencontre au stade de Ghades qui mettra aux prises l’Espérance de Tunis aux Congolais du Tout Puissant Mazembe, les Sétifiens sont à deux longueurs des Tunisiens.

L’espoir est donc permis pour les gars d’Ain Fouara pour vu qu’ils gagnent leurs prochains matches.