Toujours aussi impressionnant avec Chelsea, Mickaël Essien veut profiter de cette CAN pour asseoir encore un peu plus son statut de star africaine, voire mondiale.


Sa saison

Après une saison gâchée par les blessures (23 matches dont 11 en championnat) mais qui manqua de peu d’être parfaite après son but exceptionnel en demi-finales de la Ligue des Champions contre Barcelone, futur champion d’Europe (1-1), Mickaël Essien réalise une nouvelle bonne saison. Aligné le plus souvent à la droite du milieu en losange de Chelsea, instauré par Carlo Ancelotti, l’ancien Bastiais en est déjà à 4 buts en 22 matches, un ratio habituel pour le Ghanéen, 27 ans. Ce dernier a marqué 55 buts dans sa carrière, dont 21 pour Chelsea en presque 5 saisons. Il a même signé un doublé contre Wolverhampton, en novembre dernier, frôlant même le triplé puisqu’il touchait ensuite la barre (4-0). Il fait désormais partie des tous meilleurs milieux de terrain en Europe.

Sa carrière en sélection

Depuis 2002, il a accumulé 50 sélections et marqué 9 buts. Il a également disputé deux CAN, en 2002 (2 matches) et 2008 (6 matches, deux buts). Il égalisait notamment en quart de finale contre le Nigeria, avant que son équipe ne s’impose à quelques minutes de la fin (2-1). Il a également marqué lors des éliminatoires de la Coupe du monde, contre le Soudan (2-0), et a activement participé à la qualification de son pays pour sa deuxième Coupe du monde consécutive. Associé à Stephen Appiah au milieu de terrain, il participe activement à la première, disputant les trois matchs de poule qui voyaient le Ghana être la seule équipe africaine à jouer le deuxième tour. Ce fut contre le Brésil, match qu’Essien, suspendu, ratait (3-0). Il aura l’occasion de se rattraper cet été, dans le groupe de la Serbie, de l’Australie et de l’Allemagne.

Son statut

Le capitaine habituel, Stephen Appiah, écarté par le sélectionneur Milovan Rajevac, en compagnie de Sulley Ali Muntari, pour avoir refusé de jouer un match amical le 18 novembre, Essien, également fautif mais qui s’est lui excusé, sera le principal leader du Ghana. Il ne reste quasiment plus que lui au milieu de terrain pour protéger la défense. Mais Essien, on l’a vu, aime également aller de l’avant, jouer sur son physique et son habileté pour percer des défenses et marquer des buts. Avec les attaquants Gyan et Matthew Amoah, il sera une autre menace pour les défenses adverses.

Par Gildas Devos

Photo: Essien sera le patron du Ghana au milieu (© Iconsport)