A la faveur d’une évolution du règlement, les deux ans de suspension de l’entraîneur de l’Etoile du Sahel, Faouzi Benzarti, ont été remplacés par 8 matchs de suspension. Idem pour le médecin de l’Espérance Tunis, Yassine Ben Ahmed, avec qui il avait eu une altercation. Les deux hommes retrouveront leurs fonctions dès ce week-end.


Faouzi Benzarti peut pousser un ouf de soulagement ! Suspendu pour deux ans par la Fédération tunisienne en juin dernier après son altercation avec le médecin de l’Espérance Tunis, Yassine Ben Ahmed, qui avait écopé d’une sanction similaire, l’entraîneur de l’Etoile du Sahel bénéficie d’un nouveau règlement.

Réunis vendredi en assemblée générale ordinaire, les clubs professionnels tunisiens ont en effet révisé le barème des sanctions relatif aux joueurs et aux staffs techniques, indique le site Kawarji.com. La sanction de radiation à vie a été réduite à 18 matchs de suspension et celle de 24 mois ramenée à 8 matchs. Autrement dit, Benzarti et Ben Ahmed ont déjà purgé leur peine. Ils pourront retrouver leurs fonctions dès les matchs du week-end et n’ont même pas à attendre le verdict de la commission nationale d’appel qui devait se prononcer sur leurs cas mardi prochain.