Geoffrey Serey Dié ne sera pas privé de quatre mois de compétition. L’international ivoirien évoluant au FC Bâle vient en effet d’être blanchi par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans l’affaire qui l’oppose au Zamalek d’Egypte.


De notre correspondant à Abidjan

Est-ce la fin de l’affaire Serey Dié-Zamalek ? En tout cas cela en a tout l’air avec la décision du TAS d’accepter le recours du milieu de terrain ivoirien contre la décision de la Chambre de Résolution des Litiges de la FIFA (CRL). Cette instance de l’institution qui régente le football mondial avait ordonné la suspension du sociétaire du FC Bâle pour une période de quatre mois à compter du début de la saison 2013-2014. Mais Serey Dié avait réagi promptement en demandant un effet suspensif lors du dépôt de son appel en juillet dernier.

Le TAS avait alors donné une suite favorable à sa requête et cela lui avait permis de débuter la saison courante. La CRL avait estimé que le joueur de 29 ans avait paraphé un bail de 5 ans sur la période 2008-2013 avec Zamalek, avant de tomber dans l’escarcelle du FC Sion en mai 2008. Aussi pour elle, Serey Dié s’était-il rendu coupable de rupture prématurée et injustifiée de son contrat. Le TAS avait également fait la même observation et donné raison à la CRL qui, selon lui, avait logiquement appliqué le règlement FIFA.

Toutefois, les arbitres du TAS ont décidé « d’annuler cette suspension en raison de plusieurs circonstances exceptionnelles, et notamment la durée inhabituellement longue de la procédure devant les instances de la FIFA (5 ans)« . Une telle décision aurait également eu de lourdes conséquences pour Serey Die, à « l’approche de la Coupe du monde 2014, et pour son club actuel, le FC Bâle, étranger au litige. »

Par ailleurs selon 20min.ch, le Zamalek avait également déposé un autre appel contre l’international ivoirien et le FC Sion afin d’obtenir une indemnité financière pour rupture de contrat. Cet arbitrage a pris fin il y a quelques jours à la suite d’un arrangement entre les parties hors procédure, toujours selon la même source.

Pour l’histoire, c’est en 2008, après avoir remporté la Coupe de la Confédération de la CAF, que Serey Dié a quitté l’ES Sétif pour poser ses valises en Suisse au FC Sion. Très réactif avec une mentalité de guerrier, le produit du Stade d’Abidjan a su conquérir le cœur des supporters du club Helvétique avec lequel il a remporté trois Coupes de Suisse (2006, 2009 et 2011). En 2013, il a rejoint le FC Bâle et a remporté le championnat de suisse. Généreux dans l’effort, Serey Dié ne compte que trois sélections, mais fait aujourd’hui partie de l’équipe type de Sabri Lamouchi, sélectionneur national des Éléphants de Côte d’Ivoire.