Selon le Sunday Times, Amos Adamu, membre nigérian du comité exécutif de la FIFA, aurait réclamé 570 000 € à des journalistes se présentant comme des lobbyistes pour un consortium américain pour soutenir la candidature des Etats-Unis à la Coupe du monde 2022. La FIFA a lancé une enquête, d’autant que cette affaire intervient au moment même où, selon le même journal, Reynald Temarii (Tahiti), également vice-président de la FIFA aurait demandé 1,6 M€ au profit d’une académie de sports et aurait affirmé que deux candidats à l’organisation du Mondial auraient déjà offert de l’argent à l’Océanie pour obtenir son vote.