Du 16 au 19 novembre, le football africain aura les yeux braqués sur Marrakech où se déroule Foot Expo, le premier salon du football en Afrique.


Entre la CAN angolaise et la Coupe du monde sud-africaine, 2010 était l’année du football africain. 2011 devait être celle de la confirmation. L’occasion pour Foot Expo, le premier salon international du football en Afrique, de poser son immense chapiteau à Marrakech, devenu pour quatre jours, du 16 au 19 novembre, la capitale du football africain.

L’idée de base est simple: à en croire les organisateurs, « cet événement permettra d’aborder plusieurs grandes thématiques autour de la construction de stades, de la place du joueur africain en Europe et du management de clubs professionnels« . Un projet ambitieux, financé en partie par le Ministère de la Jeunesse et des Sports du Maroc et parrainé par la FIFA, la CAF et la FRMF.

Roger Milla et Moustapha Hadji présents

Au menu, sur 10 000 mètres carrés, 50 exposants, dix pays représentés (la Libye et l’Egypte seront les deux seuls pays africains) mais aussi des débats tels que « Construire un stade… mais encore ?« , « Le management des clubs professionnels » ou « Gagner en Afrique avec l’Afrique – le joueur africain en Europe« . En clair, il s’agit là d’un salon, destiné aux professionnels, placé sous le thème « Les ambitions du football africain« , ce salon se veut une manifestation incontournable pour le développement et la promotion du football africain. Tous les acteurs (joueurs, dirigeants, clubs, associations mais aussi collectivités locales, fédérations, entreprises du bâtiment…) seront donc réunis dans la ville ocre.

« Mais le football ne peut pas se passer du public« , souligne à juste titre Kader Kheroua, le président du salon, interrogé par afrik-foot. C’est pourquoi un espace « Footy » dédié aux jeux et aux animations sera également mis en place ainsi que des manifestations en marge du salon, à l’image du tournoi des universités de la ville hôte… « Nous attendons entre 20 et 30 000 visiteurs. Pour une première édition, ce serait pas mal, assure Kheroua. Après, nous devrions rester à Marrakech pendant encore trois ou quatre années afin de consolider, pérenniser et d’africaniser le salon. Et en faire la grande fête du football africain! »

 Plus de détails sur: www.footexpo.ma