Samuel Eto’o revient ce week-end avec le FC Barcelone après avoir soigné une blessure à la jambe contractée à la fin du mois d’août. Un retour à point nommé alors que le club catalan ralenti en championnat et qu’il a perdu Thierry Henry sur blessure.


Des « Quatre fantastiques » annoncés en début de saison au FC Barcelone, seul le génial argentin Lionel Messi est actuellement en mesure de répondre aux attentes des supporters catalans. Thierry Henry ressent toujours des douleurs au dos et sera absent ce week-end, alors que Ronaldinho n’arrive plus à enchaîner la moindre « virgule » – une feinte qu’il a inventée – depuis le début du championnat. Ce dimanche, face au Deportivo La Corogne, dans leur jardin du Camp Nou, les Blaugrana pourront néanmoins compter sur leur goleador camerounais.

Samuel Eto’o a récupéré d’une blessure à la cuisse droite contractée le 28 août dernier, lors d’un trophée sans importance, face à l’Inter de Milan. Monsieur 2 buts/3 matchs pourra prendre avantageusement la place d’un Thierry Henry critiqué, ces derniers temps, pour son rendement jugé insuffisant à la pointe de l’attaque catalane. Il aura d’autant plus envie de prouver sa valeur – a-t-il vraiment à le faire ? – que les deux stars avaient souvent été mises en concurrence par les medias lorsque l’international français évoluait encore à Arsenal, en Angleterre. S’il est prolifique en sélection, avec 5 buts en 5 rencontres, Thierry Henry n’en est « qu’à » 5 réalisations en 12 matchs de championnat et deux en quatre rencontres de Ligue des Champions.

Plus qu’un buteur, un gagneur

De son côté, Samuel Eto’o a faim de jouer après avoir déjà manqué la majeur partie de la saison 2006-2007 à cause d’une blessure au ménisque du genou droit. Il était revenu au printemps pour aider son club à remporter le championnat, devant le Real Madrid, sans succès, mais en contribuant à la zizanie dans un vestiaire où cohabitent trop d’ego. Mais Barcelone, dont l’entraîneur néerlandais Frank Rijkaard est déjà sur la sellette parce que son club n’est « que » second de la Liga, à quatre points du Real Madrid, n’aura besoin que du talent de son attaquant.

« Eto’o est fondamental à l’équipe, a assuré mercredi le défenseur international mexicain Raphaël Marquez. Il arrive avec une grosse envie de jouer et quand il va entrer sur le terrain, il va tout de suite nous aider, surtout défensivement. C’est lui qui commence à faire le pressing, à harceler les défenseurs adverses ». Le quotidien sportif madrilène Marca estime pour sa part qu’« indépendamment de sa participation ou non à la rencontre face au Deportivo, il va tenté de communiquer son caractère de gagneur au reste de l’équipe. Au-delà de sa contribution en nombre de buts (…) Eto’o représente une attitude, une faim de toujours gagner et de se défoncer pour y parvenir ».

Malheureusement pour le Barça, même s’il revient en forme, Eto’o devra rapidement quitter son club pour rejoindre les Lions Indomptables du Cameroun et préparer la Coupe d’Afrique des Nations 2007, qui se tient du 20 janvier au 10 février prochain au Ghana.

Lire aussi :

 Football : le retour de Samuel Eto’o

 Football : Samuel Eto’o au centre d’une polémique au FC Barcelone