Menés à dix minutes de la fin de leur demi-finale olympique, les Camerounais ont surpris les Chiliens par leur sursaut d’orgueil et leur confiance en eux.


Après le sprint de Gebrselassie, hier à la toute fin du 10 000 mètres, la victoire in extremis de l’équipe de football du Cameroun en demi-finale du tournoi olympique, ce matin, a rappelé qu’en sport, savoir se surpasser sans jamais céder au découragement est l’une des clés du succès. Les Lions indomptables, menés jusqu’à la 84ème minute par les Chiliens de Zamorano, favoris de la compétition, l’ont finalement emporté par 2 à 1.

A six minutes de la fin du match, et alors que l’équipe camerounaise était dominée, le joueur de Parme et vétéran du Onze Patrick Mboma a réussi un but embrouillé, tiré à travers une forêt de jambes. Cinq minutes pus tard, l’arbitre français de la partie accordait un pénalty aux Lions. Devant 66 000 spectateurs, le pied de Lauren Etamé Mayer n’a pas tremblé pour transformer cette occasion en or.

Bourde des Lions

Mboma était, une fois encore, à l’origine de l’action. L’ex-Messin s’est en effet opportunément couché dans la surface de réparation, alors que le Chilien Pablo Contreras venait de lui  » administrer  » un début de tacle. C’en était fini des chances du favori latino-américain. Ce sont bien les Lions qui rencontreront en finale les dangereux Espagnols avec, pourquoi pas, la possibilité de rééditer l’exploit des Green Eagles en 1996 à Atlanta.

Une bourde camerounaise est peut-être à l’origine du sursaut salvateur des Lions en demi-finale. En effet, le but chilien a été marqué contre son camp par Patrice Abanda Etong, suite à un mauvais renvoi de son gardien Idriss Kameni.