Pour le match aller de la finale de la Coupe africaine des vainqueurs de coupes, le Canon de Yaoundé s’est incliné 4 à 1 face au Zamalek d’Egypte. Une bien mauvaise option pour la victoire.


En perdant 4 à 1, dimanche, la première manche de la finale de la Coupe africaine des vainqueurs de coupes contre le Zamalek d’Egypte, le Canon de Yaoundé est en mauvaise posture pour remporter le 12 décembre prochain le précieux trophée continental.

Quatre fois vainqueur de coupes africaines, le Canon de Yaoundé n’avait pas disputé de finales depuis 14 ans. La dernière en date remontait à 1986 et le club avait échoué contre une formation égyptienne. Mauvais présage ? Peut être bien. Avec le score sans appel de ce week end, les Camerounais semblent difficilement en passe d’inverser la vapeur pour remporter la coupe.

Une fierté nationale

L’acte deux de cette coupe des vainqueurs de coupes se déroulera le 12 décembre prochain au Stadium Omnisport de Yaoundé. Le club camerounais aura fort à faire pour se défaire des Egyptiens et ramener, 20 ans après, la coupe dans le pays*.

Invaincu depuis l’année dernière lors de toutes ses rencontres internationales, le Canon n’aura fait qu’un faux pas. Un pas qui ne pouvait plus mal tomber. Dans la seconde manche, les hommes de Yaoundé auront à coeur, on l’imagine, de prouver au peuple camerounais qu’ils sont une grande équipe et qu’il sauront laver l’affront avec une prestation de haut vol. Mais l’avantage psychologique reste dans le champ égyptien qui, gageons le, ne comptera pas s’arrêter en si bon chemin. Le duel s’annonce des plus intenses…

* gagnée par lui même en 1980