Le Nigeria a battu dimanche l’Espagne, par 3 tirs aux buts à 0, remportant ainsi la douzième édition de la Coupe du monde de football des moins de 17 ans, organisée par la Corée du Sud et rejoint le Brésil, première nation à s’être adjugée ce trophée à trois reprises.


Il résulte de cette victoire que l’Afrique peut se vanter d’un total de cinq consécrations à la Coupe du monde des moins de 17 ans, le meilleur score continental depuis le début de cette compétition, qui avait été organisée pour la première fois en Chine, en 1985.

Les « Golden Eaglets » s’étaient déjà imposés en 1985 et en 1993, au Japon, tandis que le Ghana était sorti vainqueur des éditions de 1991 et 1995.

L’issue du match de dimanche s’est décidée aux tirs aux buts, le Nigeria et l’Espagne n’ayant pas pu se départager au bout du temps réglementaire et des prolongations, aucun but n’ayant été inscrit.

Le Nigeria a marqué trois tirs aux buts, l’Espagne n’en réussissant pas un seul. Le duel entre les deux équipes a été très serré, même si le Nigeria est apparu plus défensif, les Africains semblant surtout animés par le désir de ne pas prendre de but.

Auparavant, pour ce qui concerne le match pour la troisième place, le Ghana s’était incliné sur le score de deux buts à un devant l’Allemagne.

Photo : foto-net