Le Congo se retire de la coupe du monde 2002. Faute de moyens financiers, la fédération nationale a confirmé, ce jeudi auprès de la FIFA, le forfait des Diables Rouges. Un geste qui l’expose à une amende de plus de 170 000 FF.


 » Pour des problèmes financiers, nous nous retirons de la Coupe du monde pour pouvoir continuer la Coupe d’Afrique des nations (CAN) « . En pleine phases préliminaires, la Fédération congolaise de football (FCF) a confirmé, par fax ce jeudi, à la Fédération internationale de football (FIFA), son retrait de la compétition. Paradoxe pécuniaire : le règlement de la FIFA prévoit, en de tels cas, une amende de plus de 170 000 FF.

Le fax de jeudi,  » signé par le président et son secrétaire « , affirme un officiel de FCF, enfonce le clou de la décision des autorités nationales.  » Nous n’avons jamais fait machine arrière « . Pour la fédération, la première missive du même genre, envoyée la semaine dernière à la FIFA, n’était en rien  » une erreur  » comme il a été dit dans la presse.

Se concentrer sur la CAN

L’aventure des Diables Rouges pour la Coupe du monde 2002 s’arrête là. Un choix au bénéfice de la CAN.  » La fédération ne peut assumer financièrement la réception des équipes étrangères et les déplacements de l’équipe nationale pour les deux compétitions « , explique t-on à la FCF.

Il coûte en moyenne 8 millions de FCFA à la fédération congolaise (80 000 FF) pour recevoir un Onze étranger. Dans ces conditions, les sanctions prévues par la FIFA en cas de forfait ne semblent pas du tout dissuasives. L’article 9 du règlement de la Coupe du monde prévoit  » une amende de 40 000 CHF (170 000 FF) pour tout forfait dans les phases préliminaires du tournoi. Or il reste aux Diables Rouges six matchs de qualification dans la compétition. Le choix est simple.

En attendant la sanction officielle de la FIFA, les Congolais, qui avaient déjà perdu leurs deux premiers matchs de poule, ne devraient pas affronter, comme prévu, les éléphants de Côte d’Ivoire, le 25 février prochain à Abidjan. Avec un Bakayoko en pleine forme, ils l’ont d’ailleurs peut-être échappé belle.