Les poulains d’Alain Giresse ont battu le onze marocain par 2 buts à 1, samedi au complexe Mohammed V de Casablanca (Maroc), lors de la première journée du dernier tour des éliminatoires combinées Can – Mondial 2010.


Notre correspondant à Libreville

Cette victoire place le Gabon en tête de son groupe , devant le Togo qui a triomphé des Lions indomptables du Cameroun par un score étriqué d’1 but à 0.

Dès l’entame du match, les marocains vont emballer le jeu en multipliant les offensives et les incursions infructueuses dans le camp adverse. Ils sont visiblement décidé de prendre la direction des opérations, cherchant à imposer leur rythme du jeu aux coéquipiers de Roguy Meyé, encore un peu timides.

Déjouant les pronostics et contre le cours du match, les Panthères par l’entremise de l’international Pierre Emerick Aubameyang, vont à la 37eme minute de la première mi-temps, après un travail collectif bien élaboré, marquer le premier but de la partie. (Gabon 1, Maroc 0).

Motivés par ce premier but, les panthères vont prendre la direction des ‘’hostilités’’, multipliant des attaques dans la surface de réparation des Lions de L’Atlas. A la 45eme minute sur une balle de la tête, suite à un corner Roguy Meyé va marquer le 2eme but de la rencontre. Gabon 2, Maroc 0.

La riposte marocaine interviendra dans les arrêts de jeu. Après plusieurs tentatives manquées, Mounir El Hamdaoui va réussir à tromper la vigilance du gardien de but gabonais, Didier Ovono Ebang en marquant le premier but marocain. Gabon 2, Maroc 1. C’est sur ce score que l’arbitre sénégalais Diata Badara donnera le coup de sifflet final de la rencontre.

La victoire surprise des Panthères a été fêtée à Libreville par de nombreux supporters qui ont pris d’assaut dès le coup de sifflet final, les débits de boissons des quartiers chaux de la capitale. D’autres supporters ont battu le bitume avec des drapeaux tricolores ( vert-jaune-bleu), scandant des chansons à la gloire du onze national.

Les Panthères croiseront le fer le 6 juin prochain contre les Eperviers du Togo au complexe sportif omnisports Omar Bongo de Libreville.