Nicolas Anelka a une nouvelle fois tiré à boulets rouges sur Raymond Domenech, son sélectionneur lors de la Coupe du monde 2010 de triste mémoire pour les Bleus. « J’aimerais que Domenech avoue à la France et au monde entier que ce ne sont pas mes mots. J’aimerais qu’il ait l’honnêteté de le dire et le répète à sa maman, a expliqué le buteur de Chelsea dans France Soir. Mon plus gros regret est là : ne pas avoir pu évoluer à mon poste. Si le coach voulait prendre un joueur de surface, ce n’est pas moi qu’il fallait choisir. Il s’est trompé sur le casting et je suis le premier à le reconnaître. Pendant la préparation, mes matches ont été médiocres, pour ne pas dire catastrophiques. Comme durant le Mondial, ce n’était pas moi. Je n’ai servi à rien durant ce Mondial. Domenech a réussi à me dégoûter du football alors que je disputais ma première et dernière Coupe du monde. »