A l’âge de 20 ans, après avoir fréquenté les sélections françaises chez les jeunes, Amine Harit a fait un choix fort en optant pour le Maroc en 2017. A l’occasion d’une interview accordée à Onze Mondial, le milieu de terrain de Schalke 04 a justifié son choix en mettant en avant sa volonté de faire progresser le niveau des sélections africaines, mais aussi en pointant du doigt le manque de reconnaissance dont il estime que certains binationaux ayant choisi les Bleus ont souffert en France par le passé.

«Pour les binationaux, c’est aujourd’hui plus facile de choisir leur pays d’origine. Déjà, avec toutes les petites histoires qu’il s’est passé avec Benzema, Ben Arfa, ils se disent qu’il y a plus de reconnaissance en Afrique ou autre part», a mis en avant l’ancien Nantais. «Aussi, le niveau du football africain est en hausse ces dernières années. Il y a énormément de très grands joueurs qui jouent pour leur pays d’origine, je pense à Mohamed Salah, Sadio Mané, Ziyech au Maroc. En Algérie, Mahrez. C’est bien que des gros joueurs qui jouent dans de gros clubs en Europe choisissent l’Afrique parce que c’est comme ça qu’on va élever le niveau du football africain. Si les meilleurs joueurs africains choisissent le pays où ils sont nés, on ne va jamais avancer (sourire).»

Le message est passé !