Secoué par des violences depuis la réélection controversée du président Ali Bongo le 31 août dernier, le Gabon sera-t-il apte à accueillir la CAN 2017 du 14 janvier au 5 février prochains ? Président de la commission communication du Comité d’organisation de la compétition (COCAN), Pablo Moussodji Ngoma a voulu se montrer rassurant, balayant notamment l’hypothèse de confier la CAN à un autre pays. « Il ne s’agit que de rumeurs. Pour l’événementiel, nous sommes mobilisés à réussir l’organisation de cette compétition. La CAF est la seule habilitée à retirer la CAN au Gabon« , a souligné le responsable gabonais à Radio Algérie internationale.

« Il y a eu une mission dépêchée par la CAF, la deuxième du genre, qui a pu constater sur place l’avancée sur l’événementiel (avant la crise post-électorale, ndlr). A notre niveau, nous sommes décidés à offrir à la jeunesse africaine une CAN digne de ce nom. (…) Jusqu’à preuve du contraire, le tirage au sort aura lieu le 19 octobre prochain à Libreville. Les autorités locales sont sereines par rapport à l’organisation de cet événement continental« , a assuré le dirigeant. La CAF se penchera néanmoins sur la question lors de ses réunions annuelles entre le 21 et le 27 septembre.