Le rêve de Marcel Desailly de prendre en main la sélection nationale du Ghana a du plomb dans l’aile. L’ancien défenseur des Bleus ne dirigera donc pas son pays natal, la faute à des exigences financières trop importantes au goût de la fédération. L’ancien joueur de l’OM et de l’AC Milan réclame en effet un salaire mensuel de près de 100 000€, en plus de 30 000€ (chacun) pour ses deux assistants français. En plus des billets d’avions et des dépenses variées, c’est un total de 150 000 € par mois qu’aurait dû dépenser la GFA, soit trois fois plus que ce que coûtait Milovan Rajevac, révèle Ghanasoccernet.