Interrogé par The Daily Telegraph, Asamoah Gyan, l’attaquant international ghanéen, s’est montré clément envers Luis Suarez, le buteur uruguyan qui, de la main, avait éliminé les Black Stars en quarts de finale de la Coupe du monde 2010. « Je lui ai pardonné, ça fait partie du jeu, a affirmé l’ancien Rennais. Comme je l’ai toujours dit, si cela avait été moi, j’aurais fait la même chose. A la dernière minute, quitte à se faire expulser… Il est devenu un héros pour tout son pays. Utiliser sa main, c’est tricher mais j’aurais fait pareil. Peut-être que je le ferais pour Sunderland lors d’un match important. Il a fait un super truc pour son pays. Suarez est devenu un héros parce qu’il a emmené son pays en demies. C’est un héros parce qu’il a triché. Mais l’arbitre aurait pu faire quelque chose… C’est la vie. »