C’est bien connu, l’Afrique souffre d’un déficit de reconnaissance au niveau des entraîneurs. Du coup, le Ghana a pris le problème a bras le corps. La fédération du Ghana a ainsi expliqué dans un communiqué que, à partir de 2011, seuls des coaches diplômés pourrait prendre en main des clubs. Kwesi Nyantakyi, le président de la GFA, a expliqué que la directive avait pour but d’assurer que des entraîneurs compétents soient impliqués tout en ajoutant des programmes pour aider les coaches à progresser.