Le Ghana est qualifié pour le deuxième tour de la Coupe du monde. Mais l’inefficacité offensive des Black Stars aurait pu leur coûter très cher, eux qui n’ont inscrit que deux buts en trois matches, à chaque fois sur penalty. « C’est vraiment difficile à expliquer ce manque de réalisme, car des occasions, on s’en crée beaucoup, a réagi Milovan Rajevac. J’aimerais moi aussi qu’on marque de vrais buts et que les attaquants soient plus réalistes devant le but adverse. Pour la suite de la compétition, il est important qu’on soit plus plus efficace. »