Les Eléphants de Côte d’Ivoire et les Aigles du Mali se sont imposés sur le plus petit des scores, 1 à 0, devant le Nigeria et le Bénin. Salomon Kalou et Frédéric Oumar Kanouté ont été les buteurs de ces deux rencontres assez peu spectaculaires.


Dans le premier choc de la CAN, la Côte d’Ivoire a dominé le Nigeria (1-0) sur un but de Salomon Kalou. L’attaquant de Chelsea à fait la différence à la 66e minute sur une superbe série de dribbles au cœur de la défense nigériane. Sans être spectaculaires, les Eléphants ont assuré l’essentiel au terme d’un match fermé mais dans l’ensemble plutôt bien maîtrisé ce qui a sans doute rassuré leur nouvel entraîneur, Gérard Gili.

Pourtant, la première mi-temps avait surtout montré une faiblesse possible de cette équipe ivoirienne, son dernier rempart, Boubacar « Copa » Barry ayant fait des frayeurs à ses équipiers. D’abord en relâchant le ballon sur une frappe de John Obi Mikel (11e), puis en étant totalement dépassé sur la plus grosse occasion nigériane du match, une énorme frappe de Taiwo qui s’est écrasé sur le poteau à la 15eme minute, avant encore d’être trop court sur une sortie quelques minutes plus tard.

Les Aigles s’envolent doucement

Dans le second match de ce Groupe B, les Aigles de Jean-François Jodar ont longtemps peiné face aux écureuils du Bénin. La première mi-temps fut assez pauvre en occasion, trop d’approximations dans les passes maliennes pour déstabiliser la défense bien en place des Ecureuils. Mais dès la reprise, le Mali va ouvrir le score. Un tir puissant de Kanouté est mal repoussé par le portier béninois, Dramane Traoré suit et veut reprendre mais est fauché par Gaspoz. C’est le pénalty indiscutable que Kanouté transforme d’un contre-pied parfait (48e).

La suite du match fut de nouveau assez terne, jusqu’à 83eme minute ou le Bénin laisse passer sa chance sur une double occasion de taille. Sessegnon, entré en jeu en seconde mi-temps fait parler sa puissance et donne un bon ballon à Ogounbiyi au 20 mètres. Ce dernier ne peut frapper, se retourne et sert juste derrière lui Oladikpikpo dont la frappe est écartée par Sidibé, le gardien malien, mais le ballon revient dans les pieds de Sessegnon, qui reprend et rate le cadre. C’est terminé pour les Ecureuils qui s’inclinent 1-0. La Mali rejoignant la Côte d’Ivoire en tête de ce Groupe B.

Prochain match du Groupe :

Côte d’Ivoire-Bénin 25/01/08, 18h00, Sekondi

Nigeria-Mali 25/01/08, 20h30, Sekondi