Au terme de l’appel à candidatures pour succéder à Lappé Bangoura comme sélectionneur, la Fédération guinéenne a indiqué vendredi avoir reçu plus de 80 dossiers qu’elle est en train d’étudier.


Lancé le 27 janvier dernier, l’appel à candidatures pour le poste de sélectionneur de la Guinée s’est achevé jeudi. « Plus de quatre-vingt candidats ont postulé pour être entraîneur des Sylis A et B !« , a annoncé vendredi soir la Fédération guinéenne (Feguifoot) dans un communiqué.

L’instance n’a pour l’heure révélé aucun nom mais la presse locale annonçait récemment les candidatures du Belge Hugo Broos, vainqueur de la CAN 2017 avec le Cameroun, de l’Ivoirien François Zahoui qui a déjà entraîné au pays (l’AS Kaloum), du Français Roger Lemerre, vainqueur de la CAN 2004 avec la Tunisie, de l’Italien Marco Simone, qui sort d’un passage compliqué au Club Africain, et du Belge Paul Put, pourtant récemment nommé sélectionneur du Kenya. L’ancien capitaine du Syli, Dianbobo Baldé, a également postulé.

« Après le dépouillement qui sera minutieusement surveillé par le comité exécutif de la Feguifoot et sous la supervision du ministère de tutelle, un seul sélectionneur sera choisi pour remplacer Mohamed Kanfory Lappé Bangoura, limogé récemment, au poste d’entraîneur du Syli national de Guinée. Il faut signaler que parmi les postulants, un autre sélectionneur sera retenu pour diriger le Syli national local. La commission chargée du dépouillement des candidatures est à l’œuvre déjà pour choisir le meilleur parmi les postulants« , a ajouté la Fédé. Un nom « ronflant » ou un technicien moins connu mais peut-être davantage habitué aux joutes africaines ? Bientôt deux ans après le fiasco Luis Fernandez, la Feguifoot va devoir trancher…