Clap de fin pour Henri Bedimo. Récemment nommé éducateur au sein du centre de formation de Montpellier, le latéral gauche a officialisé sa retraite ce mardi à l’âge de 36 ans. «Je ferme mon chapitre de footballeur professionnel. Je ne saurais partir sans remercier entraineurs, bénévoles, personnels et sans oublier mes chers supporters. Sans vous, je n’aurais pas été à ce niveau. J’ai été fier de défendre les couleurs de mon pays. Ce fut avec joie et honneur. Il me restera 15 années de merveilleux souvenirs», a écrit le Camerounais sur Instagram.

Parti du Cameroun pour intégrer le centre de formation de Grenoble, le natif de Douala a découvert le monde pro à Toulouse. Après des passages au Havre, à Châteauroux et à Lens, il connaît le sommet de sa carrière en remportant le titre de champion de France en 2012 avec Montpellier. De quoi lui ouvrir les portes de l’Olympique Lyonnais puis de l’Olympique de Marseille où l’histoire s’est mal terminée avec un licenciement pour une supposée «faute grave» en août 2018. Le Lion Indomptable n’a d’ailleurs plus rejoué depuis cette date.

Sélectionné à 52 reprises avec le Cameroun entre 2009 et 2016 (1 but), Bedimo était notamment de la partie au Mondial 2014 qui a viré au fiasco. Il aura le regret d’avoir manqué le sacre à la CAN 2017.

View this post on Instagram

𝐓𝐇𝐄 𝐄𝐍𝐃 𝐉𝐞 𝐟𝐞𝐫𝐦𝐞 𝐦𝐨𝐧 𝐜𝐡𝐚𝐩𝐢𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐟𝐨𝐨𝐭𝐛𝐚𝐥𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐩𝐫𝐨𝐟𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥. 𝐉𝐞 𝐧𝐞 𝐬𝐚𝐮𝐫𝐚𝐢𝐬 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐫 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐫𝐞𝐦𝐞𝐫𝐜𝐢𝐞𝐫 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐚𝐢̂𝐧𝐞𝐮𝐫𝐬, 𝐛𝐞́𝐧𝐞́𝐯𝐨𝐥𝐞𝐬, 𝐩𝐞𝐫𝐬𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥 𝐞𝐭 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐨𝐮𝐛𝐥𝐢𝐞𝐫 𝐦𝐞𝐬 𝐜𝐡𝐞𝐫𝐬 𝐬𝐮𝐩𝐩𝐨𝐫𝐭𝐞𝐫𝐬. 𝐒𝐚𝐧𝐬 𝐯𝐨𝐮𝐬 𝐣𝐞 𝐧'𝐚𝐮𝐫𝐚𝐢𝐬 𝐩𝐚𝐬 𝐞́𝐭𝐞́ 𝐚̀ 𝐜𝐞 𝐧𝐢𝐯𝐞𝐚𝐮. 𝐉'𝐚𝐢 𝐞́𝐭𝐞́ 𝐟𝐢𝐞𝐫 𝐝𝐞 𝐝𝐞́𝐟𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐮𝐥𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐝𝐞 𝐦𝐨𝐧 𝐩𝐚𝐲𝐬, 𝐜𝐞 𝐟𝐮̂𝐭 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐣𝐨𝐢𝐞 𝐞𝐭 𝐡𝐨𝐧𝐧𝐞𝐮𝐫. 𝐈𝐥 𝐦𝐞 𝐫𝐞𝐬𝐭𝐞𝐫𝐚 𝟏𝟓 𝐚𝐧𝐧𝐞́𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐦𝐞𝐫𝐯𝐞𝐢𝐥𝐥𝐞𝐮𝐱 𝐬𝐨𝐮𝐯𝐞𝐧𝐢𝐫𝐬… 𝐌𝐞𝐫𝐜𝐢 𝐚̀ 𝐭𝐨𝐮𝐬 𝐞𝐭 𝐯𝐢𝐯𝐞 𝐥𝐞 𝐟𝐨𝐨𝐭𝐛𝐚𝐥𝐥!!! #football⚽ #carriere #passion #lionforever🦁 @grenoblefoot38 @toulousefc @hac_foot @berrichonne_de_chateauroux @rclens @mhscofficiel @ol @olympiquedemarseille #merciatous

A post shared by Henri Bedimo (@bedims12) on