Même s’il n’a passé qu’une saison à l’OM, en 2003/2004, Didier Drogba a laissé une empreinte indélébile du côté de la Canebière. Mais la trajectoire de l’Ivoirien aurait aussi pu prendre un tout autre tournant puisque l’ancien attaquant aurait pu signer au PSG en 1997 à l’âge de 19 ans suite à un essai. Le contrat était même ficelé mais, au moment de la signature, l’attitude vraiment pas classe des dirigeants parisiens a tout fait capoter lorsqu’ils ont laissé le natif d’Abidjan attendre de longues minutes en vain dans les préfabriqués du Camp des Loges.

«Le temps s’écoulait péniblement. Cinq minutes en sont devenues 10, puis 20. Personne ne revenait. Je commençais à avoir un mauvais pressentiment. Que se passait-il ? Où étaient-ils ? Étaient-ils en train de changer d’avis ? Personne ne semblait montrer le moindre intérêt pour moi. J’avais l’impression d’être un moins que rien. Ce n’était pas un très bon début», raconte Drogba dans Autobiographie d’un joueur engagé. «Tout à coup, je me suis mis à douter. A douter vraiment. ‘Bon, je leur laisse encore 5 minutes. S’ils ne reviennent pas d’ici là, je m’en vais’. 30 minutes. ‘Allez, encore cinq minutes’, ai-je négocié à moi-même. 35 minutes. 40. ‘Bon ça suffit, je me tire ». Je me suis levé et je suis parti, déconcerté par ce qui s’était passé.»

Un épisode sur lequel Drogba est revenu lundi sur la chaîne L’Equipe (voir la vidéo ci-dessous).