Le Créteil Bébel jouera finalement avec le Paris Foot Gay dans le cadre d’un match de gala. Une polémique avait suivi le refus du club musulman d’affronter le club homosexuel, lui valant une exclusion de la Commission football loisir, qui organise plusieurs championnats.


La polémique aura trouvé un épilogue honorable. Un match de gala rassemblera prochainement une équipe composée de membres des équipes amateurs du Créteil Bébel et du Paris Foot Gay (PFG), pour un match de football contre une équipe de personnalités. L’annonce de la rencontre, au stade Charléty, a été faite jeudi par l’équipe du maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë. Les anciens internationaux français Vikash Dhorasso et Lilian Thuram sont d’ors et déjà prévus parmi les adversaires.

Malgré des excuses de la part du capitaine, le Créteil Bébel a toutefois été sanctionné mercredi pour le refus exprimé la semaine dernière de jouer contre le PFG. La Commission football loisir a estimé qu’il y avait eu « refus de match avec propos discriminants » et a donc prononcé l’exclusion de l’équipe de ses championnats.

Composée d’une majorité de joueurs « musulmans pratiquants », le Créteil Bébel a d’abord refusé la rencontre, initialement prévue le 4 octobre avec le PFG. Dans une lettre recommandée, il avait été affirmé que le militantisme de l’équipe adverse pour la cause homosexuelle était incompatible avec les « principes » du Créteil Bébel.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Le maire de Paris Bertrand Delanoë, lui-même homosexuel et engagé contre l’homophobie, a selon TF1 déclaré le 6 octobre : « Si ça continue, on va refuser de jouer contre des Noirs, des Juifs ! ». Le même jour, la secrétaire d’Etat au sport Rama Yade a également réagi : « Mais où va-t-on là ? Le communautarisme n’a pas sa place dans le sport ». Un certain nombre d’associations ont également dénoncé dans le comportement du club un exemple d’« homophobie ordinaire ».

Le Créteil Bébel a également été l’objet d’un certain nombre de moqueries. Beaucoup d’internautes ont ainsi exprimé au cours de la semaine leurs interrogations sur les liens du club avec l’acteur français Jean-Paul Belmondo, couramment surnommé « Bébel »…