Dominé par l’Allemagne malgré trois nettes occasions avant la pause, le Nigeria s’est logiquement incliné (0-2) en demi-finale des Jeux Olympiques Rio 2016 mercredi à Sao Paulo. Les poulains de Samson Siasia tenteront de se consoler en décrochant la médaille de bronze samedi face au Honduras.


Vingt ans après 1996, le Nigeria ne décrochera pas à nouveau l’or olympique cette année… La Dream Team s’est inclinée 2-0 face à l’Allemagne mercredi à Sao Paulo à l’occasion des demi-finales des Jeux Olympiques Rio 2016. Dominatrice d’entrée, la Nationalmannschaft a logiquement ouvert le score par Klostermann, trouvé au second poteau sur un centre à ras-de-terre de l’excellent Meyer (0-1, 9e). Dans la foulée pourtant, le portier germain, Horn, ratait un dégagement et offrait une improbable occasion d’égaliser aux champions d’Afrique U23, mais Sadiq Umar butait sur lui.

Privés d’Azubuike (suspendu) et surtout d’Etebo (blessé) et bénéficiant de moins d’espaces que d’habitude dans le camp adverse, les Nigérians souffraient en défense sur chaque ballon en profondeur. Mais les poulains de Samson Siasia refaisaient un peu surface avant la demi-heure sur des contres obtenus face à un adversaire un peu trop joueur. Sans réussite puisque Sadiq Umar, puis Obi Mikel dans la foulée sur une belle série de dribbles, butaient sur les défenseurs allemands qui se jetaient pour sauver la mise.

Le Nigeria manque le coche

Mais la menace restait bien germaine et Daniel devait s’interposer devant Gnabry avant qu’une frappe de Meyer ne frôle sa lucarne puis que Selke ne manque ensuite le break à bout portant. Et pourtant, il s’en fallait d’un rien pour qu’Aminu Umar, taclé in extremis par Ginter, n’égalise juste avant la pause. Même physionomie au retour des vestiaires avec des Allemands qui poussent pour doubler la mise. Mais Daniel mettait en échec Gnabry puis le centre de Selke ne trouvait pas preneur alors qu’il avait mis le portier nigérian dans le vent.

Face à des Allemands maitrisant leur sujet, la Dream Team n’est pas parvenue à se montrer dangereuse en seconde période, tombant tout simplement face à meilleure qu’elle, même si le manque d’efficacité allemand au moment de tuer le match aura maintenu le suspense jusqu’au second but signé Petersen, là encore au second poteau (0-2, 89e). Ce sont bien les Germains qui défieront le Brésil samedi en finale pendant que le Nigeria, qui perd sa première demi-finale dans la compétition après deux succès, tentera de décrocher la médaille de bronze face au Honduras, corrigé 6-0 un peu plus tôt.

 Les compositions de départ :

Nigeria : Daniel – Shehu, Ekong, Sincere, Amuzie – Udo, Obi Mikel (C), Mohammed – Ezekiel, S. Umar, A. Umar.

Allemagne : Horn – Toljan, Ginter, Süle, Klostermann – S. Bender – Brandt, L. Bender, Meyer (C), Gnabry – Selke.