Kodjovi_Obilale.jpg

Toute l’Afrique et toute la France attendent avec émotion des nouvelles de la santé de Kodjovi Obilalé, gardien de but de la sélection togolaise, et du Club français de Pontivy, grièvement blessé dans l’attentat qui a coûté la vie à deux membres de la délégation togolaise en Angola et à l’un de leurs chauffeurs angolais.


Tout au long de la journée, les rumeurs se sont multipliées sur le sort de Kodjovi Obilalé, blessé à la fois au ventre et dans le dos lors de la mitraillade fatale qui a pris pour cible les bus de la sélection togolaise lors de leur entrée au Cabinda.

Les nouvelles les plus noires ont été annoncées par de multiples médias, qui l’ont cru décédé dans la journée. De fait, Kodjovi Obilalé a été transporté par avion sanitaire jusqu’à l’hôpital de Johannesburg, où il a été admis « conscient et dans un état stable », en soins intensifs, afin d’y être rapidement opéré.

Même si l’on ignore encore la nature et la gravité exacte des lésions dont il souffre, ces éléments sont relativement rassurants, dans la mesure où la prise en charge médicale est maintenant assurée avec un haut niveau de compétence, par des praticiens dotés de matériels de soins de grande qualité et parfaitement fiables.