L’Algérie n’a pas de chance: Hassan Yebda, le milieu de terrain de Portsmouth et des Fennecs, pourrait faire une croix sur le Mondial en Afrique du Sud. La faute à une blessure au genou dont l’ancien Manceau ne parvient pas à se débarrasser.


Coup dur pour les Fennecs. Blessé au genou, Hassan Yebda, le milieu de terrain de Portsmouth, craint de manquer la Coupe du Monde avec l’Algérie. Une occasion qui ne s’est pas présentée depuis 24 ans pour les Fennecs.

L’ancien Manceau souffre en effet d’une blessure au genou depuis plusieurs semaines dont il n’arrive pas à se débarrasser. « J’ai vu les médecins et rien n’a encore été décidé parce que tout affecte désormais mon avenir avec Portsmouth et la Coupe du Monde. Je ne veux pas risquer de manquer l’Afrique du Sud mais je ne peux me permettre aucune complication maintenant. Je dois prendre la décision qui est bonne pour ma forme physique », a déclaré l’international algérien dans les colonnes du Daily Mirror.

Trois à huit semaines

Yebda a vu un spécialiste qui lui a prédit une absence de trois à huit semaines, voire plus en cas d’opération. Ce qui mettrait un terme sur les rêves sud-africains du joueur de 25 ans.

Titulaire indiscutable chez les Verts au même titre que les Ziani, Meghni et Mansouri, l’ex aboyeur de Benfia pourrait également se faire opérer dans les prochains jours, à Lyon, si la blessure se révèle plus sérieuse que prévue. « Tant que les médecins que j’ai consultés n’ont pas décelé avec précision ce que j’ai, je ne prendrai aucune décision dans ce sens. Je prendrai toutes les précautions qui s’imposent pour ne pas faire d’erreur. Il s’agit tout de même de ne pas compromettre la fin de la saison avec mon club qui a besoin de tout le monde. Mais il y a aussi l’équipe nationale et cette Coupe du Monde qu’aucun joueur ne voudrait rater. C’est un rêve de gamin que je ne voudrais pas voir s’envoler à cause d’une erreur ou une complication médicale. Il faut donc écouter plusieurs médecins et surtout attendre l’avis des experts qui vont consulter mon dossier. Je voudrais donc faire attention à ne pas faire n’importe quoi et risquer de compromettre ma saison. Je ne veux même pas imaginer ce scénario catastrophe », confiait le joueur au quotidien Le Buteur.

Pièce maîtresse du dispositif de Rabah Saâdane, Hassen Yebda constitue un atout de poids, physiquement et techniquement, pour les Fennecs. Il paraît bien difficile au sélectionneur algérien de pouvoir le remplacer, malgré l’apport de Mehdi Lacen. Les supporters de la Khadra croisent les doigts.