Soirée mitigé pour les pays africains. Malgré un match de toute beauté, la Côte d’ivoire s’incline 2 buts à 1 face aux Pays-Bas et est éliminée de la compétition. L’Angola de son coté a réalisé un exploit en tenant le match nul 0 à 0 devant le Mexique. Les Palancas negras garde une chance de se qualifier


Après un début de match équilibré, les Néerlandais ont marqué deux buts coup sur coup. A la 22ème minute de jeu par l’attaquant d’Arsenal, Robin Van Persie, sur un très beau coup-franc à l’entrée de la surface de réparation ivoirienne, puis à la 28ème par le joueur de Manchester United, Ruud Van Nistelrooy, qui a profité d’une erreur de marquage de la défense adverse pour fusiller Tizié à bout portant.

Les Eléphants n’ont portant pas abdiqué après ce coup du sort. Zokora d’abord trouve la transversale (30e) et montre que les ivoiriens ont de la ressource. Ils seront récompensés de leurs efforts à la 38ème minute par Bakary Koné qui réduit le score d’un missile des 25 mètres.

En seconde période, les « Eléphants » ont très largement dominé des Oranje (surnom des joueurs des Pays-Bas) multipliant les fautes pour tenir le score. Les ivoiriens se créent de nombreuses occasions de but mais sans les convertir par manque de réalisme et de réussite.

Avec cette seconde défaite, après celle concédée samedi dernier face à l’Argentine (1-2), la Côte d’Ivoire est éliminée. Son dernier match contre la Serbie Monténégro se jouera pour l’honneur.

L’Argentine, leader du Groupe C (6 points) après son éclatante victoire (6-0) face à la Serbie-Monténégro et les Pays-Bas deuxièmes avec le même nombre de points, sont d’ores et déjà les deux qualifiés pour les huitièmes de finale.

L’Angola héroïque

La première mi-temps du match Angola-Mexique fut d’un niveau bien moindre que celle du match des ivoiriens. Le Mexique domine légèrement et se procure la plus belle occasion avec un superbe coup franc de Rafael Marquez à la 13éme minute qui frappe le poteau angolais. Les Palancas negras sont appliqués et gênent le jeu mexicain, se procurant même deux petites occasions.

La seconde mi-temps fut plus largement dominée par le Mexique et Joao Ricardo, le portier angolais fut le sauveur de son équipe. Il réalisa plusieurs parade de très haut niveau et lors de sa seule erreur du match, il glissa sur une sortie hasardeuse à la 88éme minute, il fut suppléer une nouvelle fois par son poteau.

Au final les angolais arrachent le match nul en se défendant bec et ongles lors des dernières minutes à 10 contre 11 suite à l’expulsion d’André Macanga (79e). Ils gardent un espoir de qualification en empochant leur premier point, mais il leur faudra pour cela battre obligatoirement l’Iran mercredi prochain, et espérer en parallèle que le Mexique (4 points) et le Portugal (3 points avant le match de ce samedi face à l’Iran) jouent le jeu en n’arrangeant pas un match nul.