Au terme d’un match de bonne facture, la Côte d’Ivoire s’est inclinée 2 buts à 1 face au double champion du monde argentin. Menés 2-0 à la mi-temps les Eléphants ont réduit la marque en fin de match par Didier Drogba et ont fait douter les Argentins. Leur prochain match, le 16 juin prochain face aux Pays-Bas, sera décisif pour poursuivre leur aventure en Coupe du monde.


L’Argentine face à la Côte d’Ivoire, c’est pour tous les spécialistes le premier choc de cette Coupe du Monde dans le « groupe de la mort », qui compte également les Pays-Bas et la Serbie-Monténégro. Une reconnaissance pour un football africain qui, aujourd’hui, fait peur à tous les ténors et un match dans le match entre les deux attaquants de Chelsea : la superstar ivoirienne Didier Drogba qui s’est imposée comme le titulaire indiscutable en Angleterre d’un côté et, de l’autre, l’Argentin Hernan Crespo relégué par le premier sur le banc de touche de Chelsea.

En première mi-temps, si les talents individuels étaient à égalité dans les deux équipes, l’expérience des grands rendez-vous et la discipline tactique ont fait la différence en faveur des double champions du monde argentins (1978 et 1986). Le début de match est équilibré et se sont les Argentins qui se créent la première grosse occasion sur un corner frappé par Riquelme sur la tête d’Ayala. Le ballon est repoussé par le poteau puis récupéré par Tizié, peut-être derrière la ligne de but, mais l’arbitre laisse jouer. Ce n’est que partie remise, quelques minutes plus tard, à la 23e minute, Herman Crespo profite d’une grosse erreur défensive des Eléphants pour convertir un coup-franc de Riquelme.

Les Ivoiriens vont essayer d’égaliser rapidement. Kalou et Drogba à la demi-heure de jeu, puis Keïta seul au six mètres sur une tête bien repoussée par le gardien argentin sont tout près d’égaliser. Mais face à une formation du niveau de l’Argentine, il ne faut commettre aucune erreur. Malheureusement à la 36e minute, Riquelme adresse une passe millimétrée en profondeur, à destination de Saviola, à la limite du hors-jeu. L’attaquant du FC Séville ne manque pas l’occasion et ne laisse aucune chance à Tizié. Deux à zéro, ce sera le score à la mi-temps alors que les deux équipes se sont pourtant procurées autant d’occasions.

Une seconde mi-temps ivoirienne

Le début de deuxième mi-temps est difficile pour les Eléphants et l’Argentine contrôle tranquillement le match. Didier Drogba se bat et relance ses troupes en se procurant une belle situation à la 70e minute qui montre que les Eléphants sont capables de déborder la rude défense argentine. La possession de balle devient ivoirienne et c’est fort justement que Drogba réduit le score à la 82e en concluant une superbe action collective d’une belle reprise aux six mètres.

La fin de match est terrible, les Ivoiriens poussent, soutenus par le public, les Argentins jouent en contre et sont à deux doigts de tuer le match à la 86e mais leur but est annulé pour hors-jeu. Plus rien ne sera marqué et la Côte d’ivoire s’incline deux buts à un après avoir produit un bon match qui lui laisse de l’espoir pour la suite de la compétition, mais il lui aura manqué un peu d’expérience et de rigueur tactique pour accrocher les Argentins. Le prochain match face aux Pays-Bas le 16 juin prochain sera décisif.