TF1 diffusera en direct Egypte-Côte d’Ivoire, finale de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2006 vendredi à 17h00, heure française. Après plusieurs années la Can revient sur la première chaîne de télévision française. TF1 espère ainsi promouvoir une compétition en plein essor, mais qui ne trouve toujours pas sa place dans la surenchère médiatique.


Par Mourad Ouasti

Duel au sommet sur TF1. Alors que sa filiale Eurosport a couvert l’évènement depuis le 20 janvier, c’est TF1 qui aura l’honneur de diffuser la finale Egypte-Côte d’Ivoire de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2006. Contacté par Afrik, Guillaume Jouteux, responsable au service des sports TF1, explique « qu’un engouement pour la Can est normal : le football africain est attractif, 54 joueurs qui participent à la Can évoluent dans le championnat français de Ligue 1 et de Ligue 2. Des entraîneurs français sont à la tête de plusieurs équipes africaines, dont Henri Michel, l’entraîneur de Côte d’Ivoire ».

TF1, qui avait déjà diffusé des matchs de la Can il y a plusieurs années, espère attirer un maximum d’audience ce vendredi à 17h00, heure française. « En 2006, la Can prend une dimension particulière du fait de la Coupe du monde qui se déroule la même année », indique Guillaume Jouteux. «TF1 a décidé d’accompagner l’équipe de Côte d’Ivoire dès le commencement de la compétition. C’est une équipe qui a beaucoup de joueur évoluant en France [[et dont l’attaquant vedette, Didier Drogba, a joué en France au Mans, à Guingamp et à Marseille avant de rejoindre Chelsea]]. Les Eléphants représentent un symbole d’union à l’heure où un conflit déchire le pays. C’est un moment d’intenses émotions qui dépasse le cadre sportif.» Le responsable au service des sports TF1 estime qu’une audience de 30% (4 millions de personnes) serait une bonne moyenne et confie que l’émission dominicale « Téléfoot » accordera une place spéciale à la Can si la Côte d’Ivoire remporte la victoire et prévoit un sujet un peu moindre si l’Egypte remporte le titre.

Pas de régime spécial Can

Malgré l’intérêt porté par la chaîne hertzienne à la finale, qu’elle qualifie de « grand évènement », il n’y aurait pas eu de flambée des coûts publicitaires. Une source de TF1 explique qu’il n’y a pas eu de tarification publicitaire spéciale pour cette rencontre, contrairement à ce qui peut se passer lors des matchs de Coupe du monde, par exemple. En revanche, explique notre source, la filiale Eurosport a proposé à quatre annonceurs de diffuser 35 fois leur spot publicitaire d’une durée de 6 secondes, du 20 janvier au 10 février. Ce à quoi « Airness » aurait répondu présent moyennant une somme d’environ 85 000 euros.

Thierry Gilardi, commentateur sportif sur TF1, estime que la finale d’une des plus grandes compétitions de football se devait d’être retransmise sur TF1. Il affirme : « C’est une des plus grandes compétitions de football, il est nécessaire que TF1 retransmette la finale ». Dans son analyse du football africain, il ajoute : « Je regrette cependant que le football africain perde de sa spécificité en essayant de copier le jeu européen. J’aimerai voir un football africain fidèle à lui-même, c’est-à-dire un football assez rythmé ». Mais il considère que les cinq équipes africaines qualifiées en Coupe du monde, dont quatre passeront leur baptême, représenteront dignement le Continent.