Toute la Tunisie était derrière son équipe aujourd’hui au stade de Radès à Tunis. 60 000 spectateurs déchaînés dans un brouillard tenace ont poussé les Aigles de Carthage vers la qualification pour les demi-finales. Un but magnifique de Jawar Mnari a permis au pays organisateur d’éliminer le Sénégal.


L’ambiance est électrique. Avant le coup d’envoi, Guy Stephan, l’entraîneur sénégalais, a mis en doute l’objectivité de l’arbitrage et cela se ressent sur le terrain. Des défenses serrées qui ne laissent rien passer, beaucoup de petites fautes, de tirages de maillots et peu de belles occasions, malgré beaucoup d’allant des deux cotés. Le brouillard très dense qui est tombé sur le terrain gêne par ailleurs la visibilité et incite les deux équipes à la prudence. Les Sénégalais, qui ont du mal à développer leur jeu, vont finir cette première mi-temps par deux cartons jaunes pour Bouba Diop et Salif Dia énervés par leur impuissance.

Jawar Mnari libére la Tunisie

casttle-17.gifLa deuxième mi-temps commence sur de meilleures bases pour les Lions de la Teranga, et à la 55e minute un coup franc de Camara est repoussé par Boumnijel sur Malick Dio dont la reprise manque de peu le cadre. Les Aigles de Carthage se laissent dominer pour mieux surprendre. A la 65e minute, Nafti déborde coté droit pour Jaziri qui contrôle de la poitrine et centre par un retourné acrobatique sur la tête de Jawar Mnari qui marque. Tunisie 1, Sénégal 0. C’est du délire dans les tribunes où les supporters allument des fumigènes qui rajoutent à l’épaisseur du brouillard. Brouillard aussi dans la tête de Diouf qui va quitter le terrain de lui-même dans la confusion pour protester contre l’arbitrage. Il faudra l’intervention de ses dirigeants pour le faire revenir sur sa décision.

A un quart d’heure de la fin, la rentrée de Mamadou Niang va donner un peu de sang neuf à l’attaque sénégalaise. Diouf, à la 76e, puis Diatta, à la 80e minute, vont donner des frissons aux supporters tunisiens. Les Sénégalais se jettent à l’attaque, même Sylva, le gardien, monte laissant son but vide. Dix minutes de temps additionnel, et les esprits s’échauffent. Mais la Tunisie tient sa victoire dans une ambiance extraordinaire. Pour le Sénégal, c’est une grosse déception, même si l’élimination est logique car les Lions de la Teranga n’ont pas été au niveau de la dernière Coupe du Monde ou de la Can 2002.

En demi-finale les Tunisiens rencontreront le vainqueur du match Cameroun-Nigeria. Dans l’autre quart de finale du jour, le Mali a ravi la victoire à la Guinée 2 buts à 1.