Grâce à l’unique but du défenseur Rafik Halliche, l’équipe nationale algérienne conforte sa position et se remet en selle dans la course aux quarts de finale de la CAN 2010. Au grand bonheur de nombreux proches des Fennecs qui ont poussé un grand ouf de soulagement.


De notre correspondant

Rafik Hallich, le défenseur international du CD Nacional, a inscrit un but essentiel pour l’Algérie. Un but pour l’espoir, un but pour l’honneur mais surtout un but pour tout un peuple qui revit après la victoire des Fennecs face au Mali.

Le commentateur d’Al Jazeera Sport d’origine algérienne, Hafid Derradji, a ainsi laissé entendre que l’équipe d’Algérie « a développé un beau jeu, enfin digne d’une équipe mondialiste qui mérite amplement sa place en Afrique du sud. » Sur la même lancée, Derradji a laissé libre cours à ses émotions considérant qu’il « faut maintenant oublier le match du Malawi qui reste un accident de parcours et un lointain souvenir puisque l’équipe algérienne a disposé de son homologue malienne, ce qui lui permet d’espérer… »

De son côté, le capitaine de la Khadra, Yazid Mansouri, a également laissé entendre que « l’Algérie a montré un autre visage en faisant preuve de beaucoup de volonté ». La victoire algérienne devant le Mali, n’a pas laissé indifférent les amateurs, à l’image d’Ali Chouieb, qui évolue dans une équipe de deuxième division algérienne. « Cette victoire devant une équipe malienne accrocheuse à souhait nous donnera des ailes et nous permet de mieux préparer la prochaine sortie face à l’Angola que nous devons gagner » a-t-il assuré, avant d’ajouter: « Ce revirement de situation trouve aussi son explication dans le fait que le joueurs se soient mieux acclimatés. Ce qui leur a permis d’évoluer à leur véritable niveau, bien entendu, autre que celui montré face au Malawi ».

Karim Ait Rabah, un fervent supporter des Fennecs, qui a même effectué le déplacement à Khartoum lors de la rencontre qui a opposé l’Algérie à l’Egypte, considère cette victoire comme un vrai « déclic qui permettra aux Verts de retrouver leurs marques et jouer cette Coupe d’Afrique des Nations en candidat au sacre et non en figurant ».

« C’est une victoire, poursuit-il, que notre équipe a arraché après que le joueurs ont puisé au fin fond de leurs jarrets pour venir à bout d’un adversaire qui a montré toutes ses capacités de grandeur. Le Mali avec ses stars n’est pas battu sur une simple action de Haliche mais grâce à la combativité et à la détermination dont ont fait preuve tous les joueurs qui sont d’ailleurs à remercier ».

L’Algérie se rassure