Après un bon match nul décroché contre l’Angleterre (0-0), les Algériens auront à cœur de confirmer contre une équipe des États-Unis encore invaincue dans la compétition. Ce match qualifié de « finale » par les Fennecs s’annonce engagé entre deux formations qui rêvent de huitièmes de finale.


Ce match est une « finale » comme l’ont affirmé les joueurs algériens en conférence de presse cette semaine. L’enjeu est donc considérable et les Fennecs apparaissent déterminé à vaincre les Américains dans cette troisième rencontre du groupe C. En conférence de presse, Karim Matmour, l’attaquant des Fennecs a voulu témoigner de la détermination du groupe. « C’est une finale qui peut-être plus ouverte que lors des deux premiers matches car il n’y aura pas de calcul. On va essayer de marquer l’histoire », a affirmé l’attaquant du Borussia Mönchengladbach.

Trouver le chemin des filets

Transformer ces beaux discours sur le terrain, telle sera la tâche des hommes de Rabah Saâdane. Pas évident face à une équipe des États-Unis qui a montré d’importantes ressources mentales contre les Slovènes lors du deuxième match. Mené au score 2-0 à la mi-temps, les joueurs de Bob Bradley ont finalement inscrit deux réalisations en deuxième période pour finalement décrocher le match nul.

De son côté, l’Algérie a montré une belle discipline défensive, n’encaissant qu’un but sur une erreur de son gardien de but, Faouzi Chaouchi, contre la Slovénie. Celui-ci a d’ailleurs perdu sa place de titulaire au profit du portier du Slavia Sofia, Raïs M’Bolhi. Mais, avec aucune réalisation en Coupe du monde depuis 1986, une moyenne de 0,5 buts par match, le problème réside très nettement dans le secteur offensif. Devant marquer deux buts pour être sûr de se qualifier en huitièmes de finale, la tâche s’avère donc ardue pour les Algériens

Deux attaquants valent mieux qu’un…

Pour cela, Rabah Saâdane prévoit quelques changements tactiques pour la rencontre de mercredi. « Nous avons une idée bien précise sur l’équipe américaine. Mais, nous allons encore étudier leur façon de jouer, en décortiquant leur jeu à travers le visionnage des cassettes de leurs matches », a affirmé Zoheir Djelloul, l’assistant du sélectionneur des Fennecs, ajoutant que « ce n’est que par rapport au jeu de notre adversaire que nous allons mettre en place une tactique adéquate pour le contrer ». Jouant avec une seule pointe lors de la dernière rencontre, en la personne de Karim Matmour, on peut très certainement s’attendre à ce que le technicien algérien aligne un deuxième attaquant face aux Yankees. Rafik Djebbour devrait donc être titularisé dès l’entame du match. « Nous n’avons d’autre choix que de jouer l’offensive dès l’entame du match. Ce match face aux Etats-Unis, nous allons le jouer plus offensivement. Nous jouerons pour gagner », a déclaré Matmour en conférence de presse.

Attention au dernier quart d’heure

Enfin, un facteur pourrait rentrer en jeu dans cette rencontre, l’altitude. Le médecin en chef de l’équipe algérienne, Hakim Chalabi, a en effet tenu à faire part aux coéquipiers d’Antar Yahia des difficultés physiques qu’ils pourraient rencontrer en fin de match.  « Il se peut que des sensations de fatigue dues à l’altitude de Pretoria (1500 mètres, NDLR) apparaissent en fin de match », a expliqué le membre du staff médical au journal Le Parisien. A noter que la sélection américaine pourrait en la matière bénéficier d’un certain avantage puisque, dès le début de la Coupe du monde, les partenaires de Landon Donovan ont pris leur quartier général du côté de Pretoria.

La rencontre débutera mercredi 16h au Loftus  Versfeld Stadium à Pretoria, on verra si les Algériens seront capable de mettre fin à leur inefficacité offensive.

 L’Algérie qualifiée si :

 Si la Slovénie bat l’Angleterre, l’Algérie doit gagner (peu importe le score).

 Si l’Angleterre et la Slovénie font match nul, l’Algérie doit gagner (peu importe le score).

 Si l’Angleterre bat la Slovénie par un but d’écart, l’Algérie doit battre les USA par deux buts d’écart.

 Si l’Angleterre bat la Slovénie par plus d’un but d’écart, l’Algérie doit battre les USA (peu importe le score).

 Les équipes probables

Algérie: M’bohli – Yahia, Halliche, Bougherra – Belhadj, Yebda, Ziani, Lacen, Kadir – Djebbour, Matmour

Etats-Unis: Howard – Cherundolo, Demerit, Onyewu, Bocanegra – Donovan, Torres, Bradley, Dempsey – Buddle, Altidore