L’équipe nationale de football algérienne s’est, au terme de son match nul réalisé contre l’Angola (0-0), qualifiée aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations aux dépends du Mali, auteur d’une vaine victoire obtenue contre le Malawi (3-1). Un résultat qui remplit de joie les supporters des Fennecs.


De notre correspondant

Ce match décisif pour les deux protagonistes a été géré des deux côtés comme l’ont confirmé les deux coachs Rabah Saâdane du côté algérien et son homologue angolais Manuel José.

« Nous avons pris beaucoup de risques en première période, nous avons joué haut mais vu le score du match Mali – Malawi (2-0 à la mi-temps, NDLR), nous avons décidé de rester derrière. Nous avons gré le match nul », comme l’a indiqué le boss de la Khadra au terme d’une rencontre assez pauvre.

Dans la même optique, le coach angolais reconnaît l’intérêt qu’il portait au match nul qui était de nature à permettre aux deux équipes de se qualifier.  »Nous avons joué pour la qualification, nous savons que les gens auraient préféré voir un match animé mais nous avons tout fait pour préserver le résultat », tentait d’expliquer pour sa part Manuel José.

Ces déclarations reprises par le site algérien foot.dz laissent comprendre la « douceur » pour laquelle les 22 acteurs ont opté durant toute la partie, ce qui s’est fait aux dépends de Maliens auteurs d’une vaine victoire qui ne servait qu’au décor du palmarès.

Après cette victoire les fans algériens ont célébré cette qualification comme l’ont fait ceux qui résident en Afrique du Sud. « Nous avons vraiment savouré cette victoire de notre équipe nationale qui revient vraiment de loin », nous fait remarquer Steve Osmani.

« Après la défaite concédée devant l’équipe malawite, n’ayant pourtant rien d’un foudre de guerre, l’équipe algérienne en a déçu plus d’un », ajoute notre interlocuteur non sans exprimer son vœu de voir les Fennecs remporter le trophée. « Maintenant que le pas est franchi, j’espère que nos jeunots réaliseront un grand exploit aux quarts de finale et jouer en conquérants cette compétition qui est à sa portée. »

A Alger, des jeunes ont également exprimé leur joie de voir les Verts se qualifier au prochain tour malgré leur piètre prestation devant le Malawi qui les a vaincus sur un score sans appel de 3 buts à 0. « Je ne sais comment cacher ma joie de voir les verts se qualifier au prochain tour », nous fait remarquer B. Sofiane, commerçant de son état.

« Ça serait un mensonge de vous dire que j’ai cru à la qualification de notre équipe nationale qui a laissé ses plumes devant le Malawi qui reste pourtant un adversaire de petit calibre… », sourit-il. Cette qualification était aussi du goût de beaucoup d’autres jeunes qui attendaient beaucoup le résultat du match Mali-Malawi, auquel restaient suspendues les chances des Verts. Ce mardi, l’Algérie savoure. Et tant pis pour la forme.

L’Algérie malgré tout