Nommé entraîneur d’Al Ahly en octobre, Pitso Mosimane a réussi une belle performance en menant le club cairote à un neuvième sacre en Ligue des champions un mois plus tard contre le Zamalek (2-1). Pourtant, certains ont du mal à reconnaître les mérites du technicien sud-africain, à l’image d’Ibrahim Hassan. Remonté après la défaite contre les Diables Rouges mercredi en demi-finale de la Coupe d’Egypte, l’entraîneur adjoint de l’Ittihad Alexandrie y est allé de son tacle !

«Je n’ai pas critiqué Mosimane. Le conseil d’administration d’Al Ahly a tout à fait le droit de choisir l’entraîneur qu’il veut. Cependant, tout entraîneur qui dirige Al Ahly remportera des trophées, c’est ce qui s’est déjà produit avec un entraîneur intérimaire, qui a soulevé la Ligue des champions et participé à la Coupe du monde des clubs (Mohamed Youssef en 2013, ndlr). J’ai félicité Al Ahly pour avoir remporté la Ligue des champions contre le Zamalek. Je suis le fils d’Al Ahly et nous leur avons fait une haie d’honneur avant notre match. Mais tout le monde sait qu’Al Ahly n’a pas été la meilleure équipe en finale. Al Ahly sous Mosimane joue avec le nom du club, son histoire et ses fans. Il a gagné contre nous, mais pas avec le football», a estimé le légendaire défenseur égyptien. Un peu jaloux non ?