casttle-15.gif

Le Cameroun et l’Algérie se sont qualifiés mardi pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2004. Ils laissent l’Egypte, quadruple vainqueur de la compétition, sur le bord de la touche. Le Zimbabwe, déjà éliminé, a inscrit ses premiers points dans une Coupe d’Afrique en battant l’Algérie 2-1.


Le Cameroun et l’Algérie sont les grands vainqueurs de la dernière journée de matchs de poule du Groupe C. L’un des plus disputés de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2004. Premiers avec six points, les Lions Indomptables, décevants, se sont satisfaits d’un match nul, 0-0, face à l’Egypte. Les Algériens, opposés à des Zimbabwéens déjà éliminés, jouaient en réalité leur place en quarts de finale de la Can à distance, contre les Pharaons, troisièmes à un point. Ces derniers, pour passer devant leur terrible tombeur de la deuxième journée, devaient remporter leur match ou réaliser le nul, en espérant que les Fennecs soient battus par plus d’un but d’écart. Au bout du suspense, l’Algérie, un moment menée 2-0 et virtuellement éliminée, fini par se qualifier en revenant au score. Elle s’incline 2-1 face au Zimbabwe, qui inscrit ses premiers points dans une Coupe d’Afrique des nations.

Statu Quo à la mi-temps

Les Egyptiens ont pourtant montré, durant le choc du premier tour qui opposait deux quadruples vainqueurs de la Can, qu’ils méritaient d’aller plus loin dans la compétition. Ce sont eux qui se montrent le plus mordants et les plus décidés à marquer, à l’entame de leur match contre le Cameroun. Ils parviennent à se trouver et à faire circuler la balle, bien aidés qu’ils sont par des Camerounais transparents au milieu de terrain. casttle-15.gifAvec des lignes trop éloignées les unes des autres, ils permettent aux Pharaons de déborder à de multiples reprises sur les ailes. Mais les centres adressés par ces derniers trouvent trop souvent des têtes camerounaises et trop peu celle de l’attaquant Ahmed Hossam « Mido ». Les Lions, bien placés en défense, se contentent alors de balancer de longues balles en direction de la tour de contrôle Patrick M’Boma. Sans grand succès. Samuel Eto’o Fils aura ainsi trop peu l’occasion de faire admirer son talent de dynamiteur de défenses. Les Lions ne se montreront finalement dangereux que sur coup de pied arrêté, notamment par Geremi, qui adresse à la 29è minute un somptueux coup franc des trente mètres qui frôle le poteau droit. A la mi-temps, c’est le statu-quo dans la Poule C, l’Algérie et le Zimbabwe s’étant également neutralisés.

Achiou le sauveur

Alors que les yeux sont rivés sur le Stade Ben-Jannet de Monastir, où se déroule le choc des titans, c’est à Sousse, où les Fennecs jouent leur qualification, que les choses se décantent. Les Zimbabwéens, qui ont inscrit trois buts face au Cameroun (5-3) et avaient ouvert la marque face à l’Egypte avant de s’incliner (2-1), sont enfin récompensés de leurs efforts. Lorsqu’Adam Ndlovu trouve le chemin des filets, à la 64è minute, en reprenant de la tête un centre de son frère Peter, l’Algérie est toujours qualifiée, mais n’a plus qu’un but d’avance sur l’Egypte, désormais à égalité de points avec elle. Quand, sept minutes plus tard, Joël Lupahla part seul au but pour battre Lounes Gaouaoui, les Fennecs se retrouvent troisièmes et éliminés ! Ils n’ont pourtant pas le temps de s’inquiéter. Deux minutes après le second but zimbabwéen, le bourreau des Pharaons, Hocine Achiou, qui avait inscrit seul, en contre, le second but victorieux algérien, récidive. Il redonne sa qualification à l’Algérie et gagne un peu plus la confiance de l’entraîneur, Rabah Saadane, qui l’alignait pour la première fois comme titulaire.

A Monastir, l’entraîneur des Lions Indomptables, Winfried Schaeffer, décidé à conserver le nul, a dès la 63è minute remplacé l’attaquant Patrick M’Boma par le milieu défensif Mohammadou Idrissou. Les Egyptiens sont toujours décidés à se qualifier pour les quarts, mais le mauvais sort s’acharne sur eux. A la 66è minute, le superbe tire du milieu de terrain Tarek El Sayed, excentré sur le côté gauche, trouve la barre alors que le gardien camerounais était battu. Ni les frappes d’Hassan (82è, de peu à gauche) et de Mido (84è, au dessus), ni le coup franc d’El Tabeï (91è) n’auront raison du Cameroun, qui se qualifie pour les quarts de finale de la Can 2004 en compagnie de l’Algérie. Des Camerounais qui ont déçu au cours de cette rencontre, et des Algériens, vaillant mais surtout chanceux face aux ogres de la Poule C, dont on ne sait toujours que penser. Ils affronteront respectivement le second et le premier du Groupe D, dimanche prochain, à Monastir et à Sfax.

Groupe C

dim 25/01/2004 Sfax Zimbabwe – Egypte 1-2
Sousse Cameroun – Algérie 1-1
jeu 29/01/2004 Sfax Cameroun – Zimbabwe 5-3
Sousse Algérie – Egypte 2-1
Mar 03/02/2004 Monastir Cameroun – Egypte 0-0
Sousse Algérie – Zimbabwe 1-2
Rang Equipe Points J. G. N. P. p. c. Diff.
1. CAMEROUN 5 3 1 2 0 6 4 +2 Qualifié (C1)
2. ALGERIE 4 3 1 1 1 4 4 0 Qualifié (C2)
3. EGYPTE 4 3 1 1 1 3 3 0 Eliminé
4. ZIMBABWE 3 3 1 0 2 6 8 -2 Eliminé