Face à la Zambie, le Cameroun devra marquer et gagner pour conserver ses chances de valider son ticket pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2010. Mais les Chipolopolos ne se laisseront pas faire.


Le Cameroun a la pression. Battus, contre le cours du match, par le Gabon, les Lions Indomptables n’ont plus le choix. Il faudra battre la surprenante Zambie sous peine de devoir quitter l’Angola prématurément. Une élimination dès le premier tour ferait tâche pour l’un des favoris de la compétition, Mondialiste qui plus est.

Peu importe les résultats de la première journée, Hervé Renard, le coach français de la Zambie est clair : même battu lors du dernier match, le Cameroun reste le grand favori : « Leur défaite (contre le Gabon mercredi, NDLR) est une mauvaise chose pour nous: c’est un Lion blessé », a-t-il affirmé, précisant qu’il ne voulait pas « se focaliser trop sur Eto’o », car « il faudrait aussi que je fasse un plan anti-Webo, un plan anti-Emana… »

Pas de plan anti-Eto’o

« Je compte sur un esprit de revanche de la part de mes joueurs: j’espère qu’il y aura une révolte après l’humiliation » subie lors de la CAN-2008, lorsque les Chipolopolos s’étaient fait corriger 5-1 par le Cameroun. « Il y a aussi deux autres facteurs, détaille-t-il. On n’a rien à perdre: si on perd, c’est normal. Et, dans tous les pronostics, les quarts de finale étaient réservés au Cameroun et à la Tunisie ». Mais Hervé Renard n’a toujours pas digéré l’égalisation tunisienne mercredi (1-1). « C’est surtout la gestion après le but zambien qui m’a énervé: on est tombé dans l’euphorie, on a attaqué à cinq ou six parce qu’on menait 1-0! »

« Depuis la touche, on crie, on essaie de replacer ses joueurs, mais je le voyais venir: il fallait un peu plus attendre les adversaires de façon plus compacte et regroupée – les Gabonais l’ont très bien fait contre le Cameroun – pour les prendre sur un contre et les achever », a regretté Renard, qui compte renforcer son assise défensive et neutraliser Alexandre Song, le milieu axial des Camerounais.

Le Cameroun a épuisé son joker mais les Lions de Paul Le Guen n’entendent pas attaquer à tout va, sans réfléchir. « On ne gagne pas les matches en partant à l’abordage, c’est ce qu’attend la Zambie. Peut-être qu’on a été impatients contre le Gabon. Demain il faudra attaquer bien sûr mais aussi faire attention à ne pas se faire prendre en contre. » Le combat tactique a déjà commencé.

Cameroun-Zambie en direct