Une fin de match complètement folle offre une chance aux Lions Indomptables de rejoindre les quarts de finale de la CAN. Le Cameroun n’a pas montré grand-chose et a accumulé les erreurs défensives face à une accrocheuse formation zambienne.


Yaoundé ne dansera pas le Makossa. Surpris d’entrée par le Gabon (0-1), le Cameroun se devait de réagir face à la Zambie pour assumer son statut de favori à la victoire finale et croire aux quarts. Mais les Lions Indomptables ne se sont pas montrés à la hauteur de leur réputation.

On est même passé à deux doigts d’un coup de tonnerre à Lubango. Totalement méconnaissable, le Cameroun a pendant longtemps été virtuellement éliminé de la Coupe d’Afrique des Nations. Face à la stérile domination des Lions Indomptables, les Zambiens se sont montrés les plus tranchants, ouvrant le score très vite par Jacob Mulenga qui a su parfaitement exploiter une erreur de Rigobert Song (1-0, 7e). D’ailleurs, sans un double exploit de Kameni devant Katongo (37e), les Chipolopolos auraient deux buts d’avance.

Pris d’entrée à la gorge, les Lions Indomptables ont peiné face à des Zambiens accrocheurs qui n’entendaient pas respecter la hiérarchie. Inconsistants, les coéquipiers de Samuel Eto’o n’ont quasiment rien eu à se mettre sous la dent en première période. Dans un match sublime, au suspense haletant, les hommes de Paul Le Guen vont trouver les ressources physiques et morales pour – enfin – réagir. Mais il aura fallu attendre l’heure de jeu pour voir cette formation verte, rouge et jaune, ressembler, de loin, aux Lions Indomptables. Idrissou (60e) puis Geremi (65e) viennent buter sur Mweene, le courageux portier zambien.

Lacunes défensives

C’est d’ailleurs de l’ancien milieu de terrain de Chelsea qu’est venue la lumière. On joue alors la 67e minute et les quadruples champions d’Afrique se dirigent vers une sortie prématurée. L’homme aux 109 sélections profite d’une bourde de Mweene pour égaliser et relancer ses hommes (1-1, 69e) avant que Samuel Eto’o ne fasse parler la poudre pour sa dix-septième réalisation en phases finales de la CAN (2-1, 71e). Les Camerounais sont rassurés mais ce n’est pas fini… Il ne faut pas oublier cette équipe de Zambie qui a accroché la Tunisie lors de leur entrée dans la compétition. Kameni fauche Mulenga et Katongo remet les compteurs à zéro (2-2, 81e). Le Cameroun joue avec le feu et alors qu’ils sont à deux doigts de se brûler, Idrissou, qui a fait beaucoup de bien aux Camerounais, délivre tout un peuple (3-2, 85e).

Inexistant en première période, le Cameroun est revenu de loin au terme d’un deuxième acte palpitant. Les Lions sont désormais maîtres de leur destin. Tout reste à faire dans ce groupe C dans lequel les quatre équipes ont encore leur destin entre leurs pieds avant cette 3e journée. Le Cameroun, qui n’a pas convaincu, va devoir néanmoins cravacher.

Le film du match