Pour la deuxième fois de son histoire, le Gabon pourrait jouer un quart de finale de Coupe d’Afrique. Mais il s’agira de ne pas perdre face à une Zambie joueuse et qui peux encore y croire.


Bien rentrer dans une compétition est toujours utile. Ainsi, en créant la surprise lors de la première journée (victoire 1-0 sur le Cameroun), le Gabon a assuré ses arrières. Et voilà les coéquipiers de Daniel Cousin tout proches de valider leur billet pour les quarts de finale, dans un groupe qui comptait pourtant la Cameroun et la Tunisie. Les deux géants s’affrontent d’ailleurs ce jeudi à 17 heures dans un match sanglant où l’un des ogres continentaux va forcément chuter.

Mais, l’autre rencontre importe peu: le sélectionneur des Panthères, Alain Giresse, a précisé que « même s’il y a des informations sur Cameroun-Tunisie, il faut d’abord rester concentrer sur Gabon-Zambie ». Même un nul enverrait les Gabonais en quarts de finale.

Mais la Zambie a encore une chance de passer. Avec un seul point en deux matches, malgré une enviable qualité de jeu, ses Chipolopolos sont dans l’obligation de l’emporter pour espérer voir les quarts de finale. Pour ce faire, Mulenga et les siens devront enfin se montrer opportunistes. Et les hommes de l’entraîneur français Hervé Renard s’accrocheront à une statistique: avec trois buts en deux matches, ils sont la meilleure attaque du groupe. Mieux, les Zambiens ont marqué à chaque rencontre de cette CAN 2010.

Les Panthères en pole

Sauf qu’en face se dresse Didier Ovono, qui, après avoir dégoûté les attaquants camerounais, a mis en échec les Tunisiens et est en train de s’affirmer comme l’un des meilleurs portiers du continent. Résultat, le Gabon ressemble à une forteresse imprenable et demeure, à ce jour, la seule équipe à ne pas avoir encaissé de but.

Après avoir fait douté le Cameroun, la Zambie pourrait poser des problèmes au Gabon. Mais les Panthères n’ont jamais été aussi près du bonheur. Pour gagner le droit de jouer le deuxième quart de finale de son histoire, il pourra se contenter d’un match nul face à la Zambie. Mais il serait étonnant que le sélectionneur des Panthères, Alain Giresse, mise sur la carte de la prudence. Depuis le début du tournoi, son équipe développe un jeu attractif et possède des attaquants talentueux. Elle ne se contentera certainement pas de défendre. Devant un adversaire zambien condamné à vaindre, les Aubameyang, Mouloungui et N’Guema pourront se voir offrir des brèches salutaires. 
[
Gabon-Zambie en direct->